Actions américaines : 12 titres de qualité sous-évalués

Voici une sélection de valeurs qui présentent encore une décote par rapport à la valeur intrinsèque estimée par nos analystes.

Facebook Twitter LinkedIn

Si la valorisation des marchés américains est aujourd’hui plus tendue, il existe toujours des opportunités d’investissement, y compris pour des valeurs qui disposent d’un avantage concurrentiel important. Mais les décotes sont sans doute moins élevées que par le passé.

Nous avons opéré une sélection de titres parmi les plus décotés, qui dispose d’un avantage concurrentiel large (« Wide Moat »),  stable ou positif, qui présente une incertitude faible ou modérée et dont la gouvernance est qualifiée par nos analystes de « standard » ou « exemplaire ». Les résultats apparaissent dans le tableau ci-dessous.

Source: Morningstar

 

Spectra Energy (SE/SEP)

Spectra est un opérateur qui intervient dans la collecte et la distribution de gaz naturel aux Etats-Unis, dont une part importante des cash-flows provient de sa participation de 50% dans la socéité DCP Midstream, une coentreprise avec Phillips 66. Son avantage concurrentiel repose sur un vaste réseau de pipelines qui vont du Golfe du Mexique au Midwest, Nord-Est, en Floride et jusqu’à Vancouver et en Colombie Britannique au Canada. Le faible prix des matières premières n’affecte que 12% des marges, puisque 88% des cash-flows sont basés sur des commissions. En revanche, la faiblesse des prix affecte la production et la réduction du spread entre prix du gaz et du pétrole réduit les marges de DCP, et donc le cash distribuable à Spectra.

Baxter International (BAX)

Malgré une année 2015 qui s’annonce difficile, Karen Andersen de Morningstar estime que les fondamentaux de cette société pharmaceutique (avec des traitements comme Avate, Ammagard/HyQvia…) également active dans la technologie médicale (produits injectables, dialyse, traitement de plasma…) devraient assurer une revalorisation boursière du titre. Baxter est confronté à la concurrence de rivaux comme Biogen Idec, Novo Nordisk ou Bayer. Toutefois, 70% des ventes du groupe sont réalisées avec des produits qui disposent de positions de marché dominante, tandis que ses médicaments sont réputés pour leur qualité, ce qui permet à la société de les faire payer plus cher que ses concurrents.

Berkshire Hathaway (BRK.A/BRK.B)

Pour Greggory Warren, analyste de Morningstar, la capacité de Berkshire Hathaway, le conglomérat piloté par Warren Buffett et Charlie Munger, à faire croître son actif net par action d’un pourcentage à deux chiffres année après année « impressionne », mais la question sur le long terme est bien la capacité de la société à réinvestir des sommes toujours plus importantes de capitaux. L’autre question est celle de la succession de Buffett, 85 ans cette année). Le groupe a néanmoins fait la preuve de sa capacité à bien allouer le capital et dispose de franchises très solides dans la plupart des domaines d’activité où il investit (assurance auto avec GEICO, réassurance, énergie avec BH Energy, transport avec BNSF…).

Express Scripts (ESRX)

Express Scripts « est l’un des acteurs les plus puissants sur le marché de la santé », estime Vishnu Lekraj de Morningstar. Avec 1,3 milliard de prescriptions traitées l’an dernier, c’est l’acteur le plus important du marché. Outre l’effet volume qui lui donne un pouvoir de négociation considérable avec les fournisseurs, la société est bien gérée, ce qui lui permet de dégager un niveau de rentabilité élevé. Le principal facteur de risque reste la réglementation et l’accentuation de la concurrence d’acteurs du marché, comme CVS ou UnitedHealth.

Fastenal (FAST)

Onzième acteur de la distribution industrielle aux Etats-Unis avec un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars, Fastenal est surtout exposé au marché de la maintenance industrielle. La société a été capable d’augmenter ses ventes et son résultat d’exploitation à un rythme de respectivement 9% et 12% au cours des dix dernières années. Son réseau de 2.400 agences aux Etats-Unis lui assure un service de qualité auprès de ses clients. La société capitalise aussi sur le développement d’une marque de distributeur en complément des milliers de références présentes dans son catalogue.

Twenty-First Century Fox (FOX)

21st Century dispose d’un vaste portefeuille de medias qui lui confère un avantage concurrentiel significatif grâce à des franchises bien établis dans la production audiovisuelle ou cinématographique. Ses studios produisent 70% des contenus « prime time » vendus sur Fox et la majorité des programmes originaux diffusés sur ses chaînes câblées. Le groupe produit également des programmes importants pour d’autres chaînes (comme la série Modern Family diffusée par ABC). Le groupe détient plus de 300 chaînes de télévision à travers le monde (comme Sky au Royaume-Uni) qui lui permettent de toucher 1,4 milliard de foyers dans le monde. Les perspectives de croissance sont encore importantes, puisque le taux de pénétration dans les marchés émergents ne dépasse pas 50%.

VF Corp (VFC)

VF Corp est un groupe textile diversifié propriétaire de marques connues comme The North Face, Timberland, Vans, Lee ou Wrangler. La société réalise un chiffre d’affaires de 12,3 milliards de dollars et dégage une marge opérationnelle de 14,9%. Sa stratégie consiste à développer des marques de manière prudente en privilégiant les segments en croissance du marché et en cherchant à capter le maximum de synergies entre unités opérationnelles, souligne Bridget Weishaar de Morningstar. Si la croissance interne de l’entreprise est bien intégrée dans le cours de Bourse, VF Corp pourrait trouver des relais de croissance en se lançant dans des acquisitions ciblées dans le vêtement « outdoor » et les sports d’action.

Franklin Resources (BEN)

Franklin Resources est l’un des 10 plus gros gérants d’actifs aux Etats-Unis, avec deux tiers des encours gérés pour le compte de clients domestiques. La société a des relations avec plus de 130.000 conseillers financiers dans le pays, fruit de 25 ans de travail, et gère des capitaux pour le compte de plus de 900 clients institutionnels. Contrairement aux idées reçues, les clients changent difficilement de gérant, si bien que l’argent collecté pour être géré reste assez longtemps. Cette relation peut être solidifiée en investissant dans la marque, et dans l’offre de produits ou services (gamme de fonds, présence géographique, développement des relations commerciales).

Gilead Sciences (GILD)

Gilead est un laboratoire pharmaceutique spécialisé historiquement sur des maladies infectieuses (HIV, hépatite B et C), qui a développé son portefeuille par acquisitions pour être présent sur des traitements contre les maladies pulmonaires, cardiovasculaires ou cancéreuses. La société dispose d’une équipe commerciale de taille réduite, a des coûts de production limités et une R&D sélective, ce qui lui assure une rentabilité très élevée. L’avantage concurrentiel repose sur sa franchise dans le HIV (10 milliards de dollars de ventes autour de 3 médicaments phare et 85% des patients traités aux Etats-Unis) et l’approbation par la FDA du traitement oral de l’hépatite C (Sovaldi).

Mondelez International (MDLZ)

Le groupe agro-alimentaire, connu pour ses marques Oreo, Nabisco, Halls, ou Cadbury, est également un acteur mondial sur le marché de la confiserie avec une part de marché de 15% dans le chocolat, de 30% dans les gommes, ainsi que des parts de marché dominantes dans les biscuits (18% loin devant Kellogg ou Campbell Soup). L’avantage concurrentiel repose aussi sur sa vaste plate-forme de distribution et une internationalisation importante (40% des ventes dans les pays émergents, 40% en Europe, 20% aux Etats-Unis).

ONEOK (OKE)

Depuis la scission de son activité régulée de gaz, ONEOK détient des actifs à travers un MLP qui assure la collecte, le stockage et le transport de gaz naturel aux Etats-Unis. La baisse des prix de l’énergie a conduit Jason Stevens de Morningstar à ajuster à la baisse son estimation de juste valeur, mais malgré ce changement, le titre se traite toujours avec une décote.

WW Grainger (GWW)

Autre acteur majeur de la distribution professionnelle, WW Grainger est un acteur de taille plus petite que Fastenal, avec 700 agences. Le groupe réalise toutefois un chiffre d’affaires de près de 10 milliards de dollars pour un résultat d’exploitation de 1,4 milliard, et a dégagé en moyenne une rentabilité du capital de 17% au cours des 15 dernières années. L’estimation de juste valeur de Morningstar repose sur une croissance soutenue de l’activité (7,5% par au cours des cinq prochaines années) et une amélioration des marges. 

AVERTISSEMENT

L’auteur de l’article détient des actions Berkshire Hathaway de classe B.

© Morningstar, 2015 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -