Morningstar abaisse ses prévisions de moyen terme pour le pétrole

Les Etats-Unis sont devenus la variable d’ajustement des prix. Une situation qui devrait durer quelques temps, selon l’équipe de recherche énergie de Morningstar.

Stephen Simko, CFA 20.03.2015
Facebook Twitter LinkedIn

L’onde de choc du gaz de schiste nord-américain sur le marché mondial du pétrole n’a pas fini de produire ses effets. « Les arrêts de production déjà opérés suite à la chute des cours du pétrole devrait se traduire par une baisse de l’offre, mais un rebond des prix se traduira par une augmentation rapide de la production, de nombreux champs aux Etats-Unis ayant de bons fondamentaux », écrivent les analystes de Morningstar dans une étude datée du 13 mars.

L’ère d’un pétrole relativement bon marché pourrait du coup durer plus longtemps que prévu. L’estimation du prix du baril de Brent a d’ailleurs été revue à la baisse par les analystes de Morningstar à 75 dollars contre 100 dollars auparavant. La prévision pour le WTI est revu de 90 dollars le baril à 69 dollars (tableau).

Source: Morningstar Equity Research

 « Dans l’environnement de marché actuel, marqué par des coûts d’exploitation élevés et des prix bas, les firmes basées dans l’amont pétrolier font face à des défis majeurs où leurs nouveaux projets d’investissement ne sont plus rentables », estime Morningstar.

« Ces conditions ne sont pas soutenables sur longue période, et nous nous attendons à ce que la remontée des prix du baril et la baisse des coûts de production donnent un répit aux compagnies pétrolières », ajoutent ses analystes.

Morningstar s’attend à ce que la situation d’excèdent dans laquelle le marché mondial du pétrole se trouve depuis le premier trimestre 2014 perdure au moins jusqu’à la fin de cette année.

A court terme, la baisse des dépenses d’investissement des compagnies pétrolières vont diminuer, ce qui entraînera une diminution de l’offre américaine d’ici l’été 2016, mais l’offre repartira à la hausse par la suite pour atteint 13,5 millions de barils/jour contre 12,5 millions de barils/jour actuellement.

L’analyse de Morningstar montre surtout que les huiles non conventionnelles seront en mesure de répondre à 35% à 40% de la demande additionnelle de pétrole à des conditions de coûts très avantageuses. « Nous pensons que le baril marginal pour le marché mondial ne se situe plus sur les plus hauts de la courbe des coûts de production. En d’autres termes, la solidité financière du pétrole de schiste américain a débordé les précédents déterminants du prix marginal du pétrole, qui étaient principalement les sables bitumineux et le pétrole en offshore profond (celui de Mer du Nord par exemple) », écrivent les analystes de Morningstar.

Dans cet environnement les meilleures idées d’investissement selon les analystes de Morningstar sont :

- dans l’exploration-production, des valeurs comme Encana, Laredo Petroleum dans le pétrole ; Cabot Oil & Gas, Range Resources, Antero Resources, Southwestern Energy ou Chesapeake pour le gaz.

- parmi les « majors » intégrées, ExxonMobil et BP.

- dans les services, les sociétés les plus innovantes devraient être en mesure de tirer leur épingle du jeu. Parmi elles, Halliburton fait partie des titres préférés de Morningstar.

Le tableau qui suit reprend la vue des analystes de Morningstar sur les pétrolières intégrées à l’échelle mondiale. Ces éléments sont communiqués à titre d’information et ne constituent pas des recommandations d’investissement.

Source: Morningstar Select

 

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Antero Resources Corp33,16 USD-2,79Rating
BP PLC460,00 GBX0,00Rating
Coterra Energy Inc Ordinary Shares26,73 USD-1,51
Exxon Mobil Corp109,11 USD-0,85Rating
Halliburton Co32,92 USD-2,52Rating
Ovintiv Inc45,81 USD-1,55
Range Resources Corp35,25 USD-2,79Rating
Southwestern Energy Co6,95 USD-1,14
Vital Energy41,79 USD-2,88

A propos de l'auteur

Stephen Simko, CFA  Stephen Simko, CFA, is a senior stock analyst on the Technology Team.