Les Français sont invités à mieux préparer leur retraite

Face à la chute des rendements et des régimes précarisés, les Français doivent réfléchir davantage aux meilleures options pour préparer leur retraite.

Valerio Baselli 02.03.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Derrière le Japon, devant les États-Unis. A la 18ème place. Voilà où se situe la France dans le classement de bien-être des retraités, déterminé à partir d’une analyse de 150 pays conduite par le centre de recherche de Natixis Global Asset Management.

Le gestionnaire d’actifs produit tous les ans un « Global Retirement Index », un indicateur qui classe les pays en fonction de la sécurité financière pendant les années de retraite et sur la possibilité réelle pour les épargnants d’atteindre leurs objectifs financiers après l’âge de la retraite.

L’indice classe les pays en fonction de 20 tendances, couvrant quatre sous indices thématiques: la santé, le bien-être matériel à la retraite, la qualité de vie, et le financement des retraites. En combinant ces tendances, l’étude permet de mesurer les conditions et le niveau de vie des retraités et de la population proche de la retraite dans chaque pays.

La recherche met en lumière la façon dont la crise financière internationale, divers facteurs économiques et le vieillissement de la population génèrent une pression croissante sur les systèmes nationaux de sécurité sociale. La conséquence est que les épargnants devront faire davantage, être plus actifs dans la préparation de leur retraite.

« En France, une grande partie de l’épargne des particuliers est investie sur des actifs à garantie en capital, ou à taux garantis, dont les rendements sont amenés à baisser d’année en année », explique Christophe Point, Directeur de Natixis en France, Suisse Romande et Monaco, dans un communiqué.

« Les investisseurs particuliers seront toujours tributaires des évènements politiques et économiques, mais ils ne doivent pas pour autant rester passifs, ils ont un rôle important à jouer », ajoute-t-il

La France distancée par les pays nordiques

« Les pays en tête du classement en 2015 ont bénéficié d’une économie industrialisée bien développée et en croissance, dotés de systèmes financiers robustes et de réglementations rigoureuses, d’un accès généralisé aux soins de santé, et d’investissements publics substantiels dans les infrastructures et la technologie. Malgré la charge fiscale relativement lourde, ces pays figurent en bonne place en termes de niveaux de revenus par habitant et en queue de classement en termes d’inégalité des revenus », observe Natixis.

Le top 10 des pays ayant le système le plus sûr pour les retraités est trusté par 5 pays nordiques (Norvège, Islande, Pays-Bas, Suède, Danemark) ainsi que la Suisse (1ère du classement), l’Allemagne et l’Autriche.

L’Hexagone a perdu trois places par rapport à 2014. D’après le rapport, cette légère baisse est le fruit de l’augmentation de la pression fiscale, de la dette publique, et de la dépendance liée au grand âge, des défis auxquels les retraités doivent faire face sur fond de taux d’intérêt toujours plus bas.

Les avantages dont disposent encore l’Hexagone concernent le sous-indice « Santé », grâce à l’augmentation de l’espérance de vie (de 81,5 à 82,5 ans) et à un système de sécurité sociale performant et favorable aux retraités (avec un taux de couverture des dépenses de santé de 92,6%).

Europe toujours en tête

Malgré la crise, les nations européennes continuent d’offrir une plus grande sécurité financière à la retraite, occupant huit des dix premières places. L’Australie et la Nouvelle-Zélande (dixième) sont les seuls pays non-européens dans le « top ten ». Dans le classement, les Etats de l’Europe du Nord dépassent ceux du sud, qui ont été contraints de réduire leurs programmes sociaux au cours des dernières années.

Le Japon, le Qatar et le Koweït sont les pays qui ont fait le plus grand progrès, gagnant plus de dix positions chacun. Au contraire, la Grèce a glissé de 37 places, terminant en 76ème position. L’Espagne se classe 55ème, perdant 26 places depuis l’année dernière.

Pour voir les 40 premières places dans le classement selon le Global Retirement Index, cliquez ici (Source: Natixis Global Asset Management).

L’intégralité du rapport est disponible (en anglais)  à l’adresse suivante :

http://ngam.natixis.com/docs/605/544/CC46-0115%20Global%20Retirement%20Index%202015-Full%20report_Final.pdf

MOTS-CLEFS
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste chez Morningstar Italie.