Kering: les changes pèseront encore en 2015

Les résultats de Gucci déçoivent, avec une activité toujours sous pression en fin d'année.

Jocelyn Jovène 17.02.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Kering a publié un résultat net de 528,9 millions d'euros au terme de l'année 2014, contre 49,6 millions d'euros en 2013. 

Les analystes tablaient sur un bénéfice net de 1,38 milliard d'euros, en baisse de 18,6% sur un an.

Dans un communiqué, François-Henri Pinault, le PDG du groupe de luxe, propriétaire des marques Gucci, Bottega Veneta ou Boucheron prévoit une poursuite de la croissance organique en 2015 "dans un environnement macroéconomique et monétaire qui reste contrasté".

L'an dernier, les ventes du groupe ont progressé de 4% à données comparables à  10,04 milliards d'euros, contre 10,05 milliards d'eurs attendus par le marché.

Au cours du quatrième trimestre, la croissance organique de Gucci marquait encore un repli de 0,5%, après une baisse de 1,3% sur les neuf premiers mois de l'année.

Le résultat opérationnel courant est ressorti à 1,66 milliard d'euros (-5% hors effets de périmètre et de changes) contre 1,69 miliards prévus par les analystes, selon Factset.

Cette baisse s'explique principalement par les contre-performances du pôle "Lifestyle", qui regroupe la marque Puma, et dont le résultat a chuté de 31% l'an dernier. Le pôle Luxe voit son résultat baisser de 1% à 1,67 milliard d'euros, baisse imputable essentiellement à la marque Gucci (-6,7%). 

Le groupe propsera un dividende de 4 euros par action, en croissance de 7%.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Kering SA315,05 EUR0,99Rating
Kering SA314,15 EUR0,35

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.