BNP Paribas: les marges sous pression

Le groupe bancaire a vu son bénéfice net fondre à 157 millions d'euros l'an dernier suite à l'amende infligée par les Etats-Unis.

Jocelyn Jovène 05.02.2015
Facebook Twitter LinkedIn

BNP Paribas a enregistré une chute de son résultat net annuel à 157 millions d'euros l'an dernier, après avoir dû s'acquitter d'une amende record aux Etats-Unis.

Le consensus des analystes tablait sur une perte nette de 2 millions d'euros, selon Factset.

Hors éléments exceptionnels, le résultat net du groupe bancaire aurait été de 7 milliards d'euros.

Dans un communiqué de presse, le groupe bancaire a prévenu que la situation économique et le relèvement programmé de la fiscalité du secteur bancaire allaient peser sur ses résultats. 

"Le groupe fait face à un contexte économique et de taux d'intérêt détérioré par rapport au scénario de référence. (...) Ce contexte a un impact négatif sur les revenus générés sur les dépôts dans la banque de détail et n'a pas véritablement d'impact positif sur les marges de crédit", explique la banque.

BNP a été contrainte de régler une amende de 6 milliards d'euros. La banque a également dû plaider coupable de deux chefs d'accusation dans le cadre d'un accord avec les autorités américaines qui lui reprochaient d'avoir contourné pendant plusieurs années des règles d'embargo s'appliquant aux transactions en dollar, notamment au Soudan et en Iran.

Au cours de l'exercice, le produit net bancaire a progressé de 2% à 39,17 milliards d'euros. Les analystes tablaient sur un PNB de 38,79 milliards d'euros.

BNP Paribas annonce le versement d'un dividende de 1,5 euro par action, stable par rapport à 2013.

Ce qu'en disent les brokers

Bank of America Merrill Lynch note que les résultats du quatrième trimestre dépassent de 11% des attentes du marché au niveau du résultat avant impôt, en grande partie grâce à une activité relativement solide au Benelux et en Amérique du Nord (BancWest).

"La confirmation du taux de distribution de 45% est une bonne nouvelle car cela suggère que la banque est à l'aise avec un ratio CET1 de 10% au minimum, qui était un point d'inquiétude majeur dans le marché", écrit Tarik El Mejjad, dans une note aux investisseurs.

Les analystes de Natixis Securities s'interrogent de leur côté si BNP n'a pas émis un "gentle profit warning". Le courtier estime également que la confirmation du niveau de distribution du dividende est une "bonne nouvelle".

Les propos de prudence pour 2015 et 2016 conduisent Natixis à écrire que le "ROE 2016 de 10% semble difficile à atteindre."

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BNP Paribas Act. Cat.A63,05 EUR0,00Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.