La chute du pétrole menace peu les dividendes des pétrolières

A l’exception de Eni et Statoil, le dividende de la plupart des pétrolières intégrées devrait être préservé, selon les analystes de Morningstar.

Allen Good 19.12.2014
Facebook Twitter LinkedIn

Malgré la chute du cours du pétrole, les cours de plusieurs compagnies pétrolières intégrées ont plutôt bien tenu, reflétant leur caractère défensif. Ce dernier s’explique notamment par des bilans solides et un profil de génération de trésorerie disponible (free cash-flow) qui peut supporter leurs plans d’investissement et leur politique de distribution de dividende.

Toutefois, les pétrolières intégrées ont accru leurs investissements au cours des cinq dernières années sans en retirer un surcroît de croissance significatif. En conséquence, les niveaux d’endettement ont eu tendance à augmenter et la génération de flux de trésorerie disponible est aujourd’hui moins importante qu’à la veille du retournement de cycle.

Nous avons donc conduit une analyse détaillée au niveau de chaque entreprise au sein de notre univers et avons évalué leur capacité à maintenir leur programme de retour à l’actionnaire.

A l’exception de Eni et Statoil, les dividendes des compagnies pétrolières de notre univers sont protégés à moins que le prix du pétrole ne continue de chuter. Toutefois, ce sont surtout les programmes de rachats d’actions qui seraient menacés jusqu’à ce que les cours du baril remontent.

Chevron devrait suspendre ses rachats d’actions pour ne pas avoir à réduire de manière significative ses dépenses d’investissement. Exxon devrait maintenir son programme de rachats d’actions, mais à un rythme moins soutenu.

Si l’ensemble des valeurs se traitent avec une décote par rapport à leur valeur intrinsèque, Exxon et BP se traitent avec une décote par rapport à la juste valeur estimée dans un scénario pessimiste. Shell et Eni sont les sociétés les plus à risque en cas de nouvelle baisse du cours du pétrole, à notre avis, les deux valeurs se traitant avec une prime de 40% par rapport à la juste valeur estimée dans un scénario pessimiste.

Au final, Exxon et BP sont nos valeurs préférées tant au plan de la constance de leur retour de cash à l’actionnaire, de la valorisation et de leur génération de flux de trésorerie disponible.

Le tableau ci-après reprend nos vus sur la valeur intrinsèque des sociétés citées dans cette note.

Source: Morningstar

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BP PLC417,20 GBX1,09Rating
Chevron Corp167,82 USD0,58Rating
ConocoPhillips105,02 USD0,39Rating
Eni SpA13,89 EUR0,75Rating
Equinor ASA32,48 EUR-0,25
Exxon Mobil Corp91,86 USD0,79Rating
Royal Dutch Shell PLC Class A27,60 EUR0,36Rating
Royal Dutch Shell PLC Class A2 336,50 GBX0,34Rating
TotalEnergies SE51,71 EUR0,35Rating

A propos de l'auteur

Allen Good  Allen Good is a senior stock analyst covering the oil and gas industries.