Comgest s’attend à un regain de volatilité sur les marchés émergents

La faiblesse de la croissance, l’évolution de devises et le besoin de réformes structurelles offriront des opportunités.

Jocelyn Jovène 09.12.2014
Facebook Twitter LinkedIn

Depuis le début de l’année, l’indice MSCI Emerging Markets a retrouvé quelque couleurs avec un gain de 9,2% (en euros, alors qu’en dollars, il perd 2,5%). Mais les investisseurs doivent s’attendre à une année 2015 qui sera sans doute plus volatile, ont estimé mardi des gérants de la société Comgest.

« Le dollar est probablement entré dans une phase durablement haussière, ce qui pourrait pénaliser les pays qui souffrent de déficit double [de la balance extérieure et des comptes publics, NDLR] et qui sont très dépendants de financements extérieurs », a observé Wojciech Stanislawski, membre de l’équipe de gestion basée à Paris.

« La croissance économique faiblit, mais les marchés ont eu tendance à l’ignorer car ils sont manipulés par les banques centrales », a-t-il ajouté.

Cela se traduit par une déconnexion entre l’évolution des indices boursiers et la réalité économique, par exemple l’évolution de la production industrielle dans l’ensemble des pays émergents.

Cette situation devrait donc inciter les investisseurs à une certaine prudence, mais pour les gérants de Comgest, un tel environnement est source d’opportunités.

A plus long terme, le poids des marchés émergents dans la capitalisation boursière mondiale est loin de refléter leur poids démographique ou la richesse exprimée en parités de pouvoir d’achat.

D’ici 2019, Comgest anticipe d’ailleurs que les profits des entreprises « émergentes » devraient croître de 7,5% par an en moyenne, tandis que les entreprises dans lesquelles ses fonds sont investis devraient faire progresser leur résultat par action de 13% par an.

Le fonds Magellan, noté Gold par les analystes de Morningstar, est actuellement surexposés aux actions indiennes et brésiliennes, tandis que le fonds CG Nouvelle Asie privilégie plus la Chine et l’Inde, où les réformes structurelles font émerger des thèmes d’investissement porteurs pour la gestion.

 

 

 

MOTS-CLEFS
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.