La transparence des fonds peut encore s'améliorer

Il existe encore de nombreux points d'amélioration pour mieux informer les investisseurs dans les fonds.

Le traitement réservé aux investisseurs français dans les fonds s’est considérablement amélioré au cours des dernières années. L’affaire Madoff a eu l’effet d’un électrochoc, venant douloureusement rappeler à la communauté financière à quel point il était dangereux d’investir dans un fonds sans connaître la nature de son portefeuille.

Aujourd’hui, Morningstar collecte les inventaires de portefeuille sur plus de 85% des fonds enregistrés à la vente en France. Alors que l’investisseur ne pouvait auparavant accéder qu’aux dix premières positions d’un fonds (dans le meilleur des cas) à travers leur reporting, il peut désormais consulter l’intégralité du portefeuille pour s’assurer que celui-ci répond bien à ses attentes et surtout joue bien un rôle de diversification par rapport aux autres fonds qu’il possède par ailleurs.

Cependant, si la diffusion des inventaires de portefeuilles s’est généralisée en France depuis l’affaire Madoff, les techniques de gestion ont elles aussi grandement évolué et l’utilisation des produits dérivés dans la gestion de fonds traditionnels s’est très largement répandue. Il devient donc impératif que les sociétés de gestion communiquent non seulement sur les titres vifs qu’elles détiennent mais également sur l’ensemble des produits dérivés qu’elles utilisent et qui figurent au bilan et hors-bilan.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Thomas Lancereau, CFA

Thomas Lancereau, CFA  Directeur de l'Analyse des Fonds, Morningstar France

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar