Collecte soutenue des fonds à long terme en mai

Les fonds européens à long terme ont continué d'attirer les investisseurs et les fonds dédiés aux marchés émergents se sont redressés.   

Ali Masarwah 30.06.2014

Les derniers chiffres de Morningstar sur la collecte des fonds d'investissement montrent que les fonds européens à long terme continuent de faire l'objet d'une solide demande de la part des investisseurs. En mai, les fonds ouverts ont attiré 30,4 milliards d'euros de flux nets. Fort d'une collecte de 14,13 milliards d'euros, les fonds obligataires occupent la première place, toutes classes d'actifs confondues. Les dernières données mensuelles témoignent du regain d'intérêt des investisseurs à l'égard des marchés émergents : les investisseurs ont placé 2,87 milliards d'euros dans les fonds obligataires émergents en mai. En outre, les actions émergentes mondiales ont connu le mois dernier leur troisième collecte nette mensuelle consécutive.

Les données de mai de Morningstar livrent d'autres enseignements :

  • les fonds alternatifs ont attiré 4,19 milliards d'euros de nouveaux actifs nets ;
  • les flux à destination des fonds d'actions ont régressé par rapport au mois précédent, mais restent largement positifs (+1,64 milliard d'euros) ;
  • les fonds obligataires mondiaux et les fonds obligataires diversifiés en USD demeurent fragilisés par la décollecte que subissent les fonds vedettes de Franklin Templeton et de PIMCO - une tendance qui dure depuis maintenant 13 mois ;
  • Aberdeen, le spécialiste des marchés émergents et de l'Asie, a accusé 304 millions d'euros de sorties de flux en mai, enregistrant ainsi son quatorzième mois consécutif de décollecte ;
  • Au nombre des fournisseurs de fonds ayant affiché les plus fortes collectes en mai figurent tout d'abord BlackRock (2 milliards d'euros), ainsi que Pioneer Investments, JPMorgan, UBS, M&G, UBS, Allianz Global Investors, Nordea, Goldman Sachs et DNCA Finance ; 
  • les fonds d'actions allemandes de grande capitalisation ont subi 475 millions d'euros de sorties de flux, soit leur deuxième plus importante décollecte depuis juin 2009.

Ali Masarwah, membre de l'équipe Asset Flows de Morningstar, a déclaré :

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  est le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar