ETF : 9 conseils pour placer ses ordres

Investir dans les ETF n’est pas aussi aisé que d’acheter/vendre des parts de SICAV ou de FCP.

Esko Mickels 22.01.2014

Cet article a été initialement publié en 2009 sur Morningstar.ca

Les ETF sont structurés un peu comme des OPCVM car ils reviennent à détenir un panier de titres dans lesquels les investisseurs détiennent des parts en fonction de la taille de leur engagement financier. Mais lorsqu’il s’agit d’acheter/vendre des ETF, la stratégie d’intervention sur les marchés est plus proche de l’achat/vente d’actions.

Les ETF sont similaires aux actions car ils entraînent des commissions de courtage lorsque vous les achetez/vendez. Ces frais peuvent vite s’accumuler si vous intervenez fréquemment.

Voici quelques suggestions pour intervenir de manière à améliorer la rentabilité de votre investissement. Les investisseurs les moins expérimentés sont invités à se rapprocher de leur courtier pour obtenir des conseils additionnels.

1. Evitez de placer ses ordres en début ou fin de séance

Le matin, le cours des ETF peut être ajusté de la différence (prime ou décote) entre le cours de clôture de la veille et la valeur liquidative de l’ETF. Cela peut provoquer des variations de prix qui vont à l’encontre de leur sous-jacent. Ces écarts peuvent persister et prendre des proportions sur les fonds qui suivent des marchés étrangers.

Le matin, des ajustements ont également lieu du fait des cours d’ouverture des actions composant l’indice sous-jacent. A l’approche de la clôture des Bourses, les intervenants de marché (« market makers ») commencent à clôturer leur position ou à les couvrir (en particulier pour les fonds qui suivent des Bourses étrangères). Ces facteurs peuvent accroître la volatilité des ETF, entraînant des changements rapides de prix et des écartements de spreads entre les prix offert et demandé. Il est donc conseillé d’éviter d’intervenir dans les premières et dernières 30 minutes de cotation.

2. Soyez prudents lorsque les marchés sont volatils

Lors des séances de Bourses agitées, la volatilité des titres composant les indices peut faire décaler la valeur liquidative des ETF par rapport au spread offre-demande. Cela entraîne un écartement du spread.

3. Utilisez les ordres limités pour une meilleure exécution

Si l’écart offre-demande est significatif, placer un ordre limité et laisser le marché venir à vous peut aider. Les ordres limités vous permettent de définir à quel cours vous êtes prêt à effectuer une transaction, limitant votre impact sur le marché.

Les ordres de Bourse exécutés au meilleur prix ou à tout prix sont plus adaptés pour les ETF ayant des spreads très étroits (très liquides). Le risque d’utiliser un ordre à prix limité est que celui-ci ne soit pas exécuté.

4. Choisissez des ETF liquides

Dans la mesure du possible, s’orienter vers les ETF ayant des spreads offre-demande étroits et des volumes significatifs d’échanges. Des volumes importants ne sont pas synonymes de liquidité élevée, mais cela signifie qu’un ordre sur une centaine de titres près du prix de marché devrait trouver rapidement preneur.

5. Traitez lorsque les marchés sous-jacents sont ouverts

Si vous investissez dans des ETF liés à des marchés étrangers, comme les Etats-Unis ou les marchés émergents, assurez-vous de n’intervenir de préférence que lorsque les places boursières en question sont ouvertes. Il est également important de rappeler que certains marchés de matières premières ou de devises n’ont pas les mêmes horaires de cotation que les marchés actions.

6. Faites usage de stop-loss

Un ordre « stop-loss » est un ordre automatique de vente qui est déclenché lorsque le cours d’un ETF atteint un niveau prédéterminé. Le plus usité est déterminé à partir d’un niveau de prix donné, ce qui permet de limiter ses pertes. Un autre type d’ordre est le « stop-loss glissant », qui s’ajuste à la hausse si le cours de l’ETF monte. Cela permet d’engranger vos gains de manière progressive.

Le risque d’une telle stratégie est que le cours de l’ETF déclenche une vente, puis que le cours de l’ETF se remette à monter, de telle sorte que vous avez manqué une opportunité. L’utilisation des « stop loss » est relativement délicate et mérite une certaine pratique. Elle est surtout adaptée pour les stratégies de court terme.

7. Faites attention aux coûts de transaction

Le meilleur moyen de perdre de l’argent est de payer des frais de courtage à son broker. Faites attention à ce que vous payez et suivez avec attention vos frais de transaction. Ces coûts peuvent vite s’accumuler si vous intervenez fréquemment. Dans ce cas, un fonds indiciel peut s’avérer une meilleure option si vous en trouvez un ayant des caractéristiques similaires à l’ETF qui vous intéresse.

8. Soyez prudents avec les ETF à effet de levier

Les ETF à effet de levier démultiplie les mouvements de cours. Faire attention à leur exécution est donc particulièrement important. Du fait des variations des cours de Bourse, détenir de tels instruments sur de longue période peut se traduire par une déviation importante par rapport à l’indice sous-jacent. Si vous souhaitez vous exposer à ces produits, vous devrez souvent repondérer votre exposition, ce qui sera une source de frais de transaction.

9. Faites attention au nombre de « market makers »

Les intervenants de marché qui travaillent pour certains brokers apportent la liquidité dont le marché a besoin pour traiter certains instruments. Leur rôle consiste à surveiller l’écart offre-demande et à s’assurer qu’il est proche de la valeur liquidative de l’ETF. Avoir plusieurs intervenants est donc préférable. Pour savoir qui intervient sur un ETF, vous pouvez demander à votre fournisseur ou suivez le code du courtier (sur les terminaux professionnels qui ont des accès complets aux carnets d’ordres).

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Esko Mickels  

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar