Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

L'offshore profond: relais de croissance pour les services pétroliers

La découverte de nombreux bassins d'hydrocarbures en eaux profondes au Brésil, dans le Golfe du Mexique ou en Afrique doit maintenant passer en phase de production.

Stephen Ellis 22.10.2013
Facebook Twitter LinkedIn

L'exploration et la production d'hydrocarbures en eaux profondes (au-delà de 1.400 mètres) ne sont pas une nouveauté. Mais pour Stephen Ellis, analyste de Morningstar, il s'agit du dernier levier disponible pour faire croître l'offre mondiale de pétrole dans les années à venir.

Relais de croissance

Les efforts d'investissement que consacrerons les compagnies pétrolières pour exploiter les nouveaux champs découverts ces dernières années profiteront notamment à l'industrie des services pétroliers, laquelle est aux premières loges pour capter une partie de la rente économique, grâce notamment à la complexité des techniques employées, au degré de concentration de l'industrie et aux coûts élevés d'un échec dans l'exploitation d'un champ en eaux profondes.

Dans une étude publiée le 16 octobre, Stephen Ellis estime que l'un des segments de l'industrie para-pétrolière qui profitera le plus du développement de l'offshore profond est celui des plates-formes flottantes de production, de stockage et de transfert d'hydrocarbures ou FPSO ("Floating Production, Storage and Offloading"), ainsi que des équipements sous-marins et des pipelines flexibles.

Actuellement 67 milliards de barils équivalent pétrole (boe) ont été développés en eaux profondes, mais 174 milliards ont été découverts ces dernières années et doivent faire l'objet d'une mise en production. Compte tenu de leur coût (entre 1 et 1,5 milliard de dollars), les FPSO ne peuvent être détenus que par les grandes compagnies pétrolières ("majors"). Les autres acteurs de l'industrie financent ces équipements sous forme de leasings.

Une demande croissante

La demande pour les FPSO augmente car ils sont mobiles, peuvent intervenir dans différents types d'environnements (y compris en Arctique) et bénéficient de l'amélioration des technologies d'exploitation sous-marine. En outre, entre 2011 et 2012, une cinquantaine de champs en eaux profondes ont été découverts, contre quelques-uns dans les années 1990. Les dépenses d'exploration devraient atteindre près de 70 milliards de dollars en 2016 contre moins de 30 milliards de dollars en 2012.

Pour les sociétés de services à l'industrie pétrolière, ce marché est donc une aubaine. Le marché des équipements sous-marins devrait passer de 12,5 milliards de dollars en 2013 à 17,5 milliards en 2017. Celui des FPSO devrait atteindre 11 milliards de dollars, contre 8,5 milliards aujourd'hui. Le marché des flexibles devrait croître de 8% par an en moyenne pour atteindre 3,7 milliards de dollars en 2017.

Les groupes de services intégrés comme Schlumberger, Halliburton ou Baker Hughes devraient en tirer parti. De même, les spécialistes du forage, comme Sevan Drilling (détenu à 50% par Seadrill). Les sociétés d'ingénierie - Technip, Saipem ou Subsea 7 - contrôlent environ 80% du marché de l'installation d' équipements sous-marins et de pipelines.

4 acteurs

Sur le marché des FPSO, d'autres acteurs plus spécialisés trouveront des relais de croissance. 

FMC Technologies est leader mondial des têtes de puits avec une part de marché de 40%-50%, où il dispose d'une position de leader sur le plan technique, et bénéficie de ses compétences en matière de gestion de projets et de ses relations étroites avec ses clients (souvent dans le cadre d'accord exclusifs).

Technip est leader mondial sur le marché des pipelines flexibles (avec plus de 50% de part de marché), activité qui représente environ 30% de ses profits et 60% de son exposition aux projets de développement. Le groupe est également présent dans les FLNG, ce qui lui donne accès à des relais de croissance.

Cameron est l'acteur le plus diversifié dans l'univers des FPSO, fournissant pour 130 millions de dollars d'équipements pour chaque installation et est un acteur dominant avec FMC dans l'univers des équipements sous-marins.

National Oilwell Varco détient des positions de numéro 3 dans les pipelines flexibles, et est présent dans l'installation des FPSO, où il peut fournir jusqu'à 150 millions de dollars d'équipements. Le groupe est engagé dans une stratégie visant à standardiser les équipements autour de ses solutions, ce qui pourrait lui assurer un bon relais de croissance.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Stephen Ellis  Stephen Ellis is a senior stock analyst on the Energy Team.