Crédit : Verizon envoie un signal positif

L’atmosphère positive sur le marché du crédit liée au deal Verizon devrait être testée avec les déclarations du comité de politique monétaire de la Fed.

Dave Sekera, CFA 17.09.2013
Facebook Twitter LinkedIn

Le megadeal Verizon Communications a pesé sur le marché des obligations privées depuis que la rumeur s’est répandue de discussions portant sur le rachat de la participation dans Verizon Wireless détenue par Vodafone. Les premières indiscrétions faisaient état d’une opération à +225 points de base sur la tranche de 10 ans et le carnet d’ordre débutait à 20 milliards de dollars. Ce dernier a augmenté très rapidement pour atteindre plus de 100 milliards de dollars lorsque les banques introductrices ont fermé leurs livres.

Lundi dernier, Michael Hodel, analyste crédit senior sur les télécoms, adaptait sa juste valeur des obligations à 10 ans de Verizon à 200 points de base par rapport aux bons du Trésor et recommandait aux investisseurs d’allouer une part significative de leur capital à cette nouvelle opération. Il estimait que le spread de crédit sur Verizon était trop étroit et depuis le début de l’été, conseillait aux investisseurs de sous-pondérer les précédentes émissions, lesquelles se traitaient avec un spread de 120 points de base.

Bien que la nouvelle opération soit plus de deux fois sursouscrite, les banques introductrices n’ont pas réduit les spreads de crédit et les obligations ont été cotées mercredi dernier au niveau initialement anticipé par le marché. Après un démarrage en douceur, les volumes ont rapidement augmenté jeudi et vendredi. En faisant la balance des achats et des ventes, il apparaît qu’environ 2 milliards de dollars d’obligations ont changé de main jeudi, puis 800 millions de dollars vendredi, pour un total de 3,5 milliards de dollars sur la semaine.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
MOTS-CLEFS
Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Verizon Communications Inc54,27 USD0,45Rating
Vodafone Group PLC115,40 GBX1,19Rating

A propos de l'auteur

Dave Sekera, CFA  Dave Sekera, CFA, is a senior securities analyst with Morningstar.