Bon gré, mal gré, la croissance reste faible

Optimistes et pessimistes fourbissent leurs arguments, mais l'économie américaine ne fait gère de progrès.

Robert Johnson, CFA 04.08.2013

Les dernières statistiques économiques ont donné à boire et à manger aux optimistes et aux pessimistes.

Les premiers ont été quelque peu abattus en voyant le ralentissement de la croissance de l'emploi, la baisse des dépenses de construction, des ventes de logements existants décevantes et une croissance des ventes dans les centres commerciaux sous les 2,5%.

Les pessimistes ont été contrariés par une publication du PIB bien meilleure que prévu (même si elle inclut des éléments de faiblesse), un très bon rapport sur l'ISM manufacturier et la baisse du nombre de demandeurs d'emploi.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

MOTS-CLEFS
USA

A propos de l'auteur

Robert Johnson, CFA  Robert Johnson, CFA, is director of economic analysis with Morningstar.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar