AXA : une publication saluée par le marché

Les comptes du premier semestre semblent rassurer les investisseurs, d’autant que le titre de l’assureur se traite avec une décote par rapport à ses pairs.

Jocelyn Jovène 02.08.2013
Facebook Twitter LinkedIn

Le titre AXA affiche la plus forte hausse au sein de l’indice CAC 40 vendredi, avec un gain d'un peu plus de 2%, après la publication de résultats semestriels supérieurs aux attentes des analystes, et ce malgré une charge due à la hausse des taux d’intérêt.

Les courtiers ayant publié des commentaires sur cette publication sont globalement positifs. Oddo Securities met en avant « une bonne performance technique aussi bien en vie qu’en non-vie [assurance dommages, NDLR]. »

CM-CIC Securities estime que « les chantiers engagés suite à la crise financière commencent à porter leurs fruits sur le plan opérationnel, dans un contexte qui reste difficile mais qui se normalise. »

Même son de cloche chez Société Générale, Kepler ou Raymond James : le groupe profite du redressement des résultats dans ses principaux métiers, y compris dans la gestion d’actifs qui alignait des résultats décevants dans un environnement de marché volatil.

AXA revient de loin puisque depuis 2 ans, le groupe ne cessait de publier des résultats annuels en-deçà des attentes. Face à la volatilité des marchés financiers et aux craintes liées à l’avenir de la zone euro, le groupe avait été contraint d’abandonner ses objectifs financiers à l’horizon 2015 – une période de flottement dans sa communication financière peu appréciée par le marché et qui s’était traduite par une sous-performance régulière.

L’action se traite encore aujourd’hui avec une décote par rapport à ses comparables boursiers. AXA est l’un des rares titres qui capitalise moins que sa valeur d’actif net prévu en 2014. Cette situation s’explique en partie par le retard du groupe en termes de rentabilité des fonds propres (9,2% contre 11,2% pour le secteur en 2014, selon les données du consensus).

Cette situation semble changer. Encore faut-il que le groupe parvienne à respecter sa feuille de route pour 2015. A court terme, les mesures d’économies planifiées aideront dans ce sens – AXA a déjà engrangé 200 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année. Au terme du premier semestre, la rentabilité des fonds propres s’élevait à 16,5% contre un objectif de 13% à 15% à l’horizon 2015.

AXA semble donc apporter des arguments plaidant pour une poursuite de sa revalorisation boursière. Une situation d’autant plus confortable que son rattrapage boursier est encore loin d’être terminé.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
AXA SA23,57 EUR0,86Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.