Du côté de la Bourse : Capgemini, Michelin, Orange, Saint-Gobain...

La saison des publications semestrielles s'intensifie avec pas loin d'une quinzaine d'annonces de résultats avant Bourse au sein du SBF120.

Jocelyn Jovène 25.07.2013
Facebook Twitter LinkedIn

Capgemini confirme ses objectifs de croissance organique et de hausse de sa marge malgré une contraction des ventes de 1,1% à taux de changes constants au cours du premier semestre. Le taux de marge opérationnelle s’est amélioré sur un an, passant de 6,8% à 7,3% et devrait permettre au groupe de dépasser 8% sur l’ensemble de l’exercice.

Casino bénéficie du dynamisme de l’international et annonce un résultat opérationnel au premier semestre de 969 millions d’euros, supérieur aux attentes du consensus. A périmètre constant (hors consolidation à 100% de sa filiale brésilienne GPA), le résultat du distributeur ne progresse que de 0,9%. En France, l’activité des hypermarchés s’est contractée de 3,3% au deuxième trimestre, mais le groupe vise un retour à la croissance du trafic sur la seconde partie de l’année.

Dassault Systèmes relève ses objectifs annuels après la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 6% sur le premier semestre et d’une marge opérationnelle de 22,2% (contre 24,1% un an plus tôt). L’éditeur de logiciels de conception assistée par ordinateur vise une croissance non IFRS des ventes entre 7% et 8% à taux de changes constants (contre 6% à 7% auparavant) ; sa marge opérationnelle devrait se situer entre 31% et 32% des ventes sur l’année.

Faurecia confirme ses objectifs annuels malgré une chute des résultats au premier semestre, due au marasme du marché automobile européen. Le groupe a enregistré une chute de 71% de son résultat net à 35,3 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 9,27 milliards d’euros et une marge opérationnelle de 256,2 millions d’euros (-16%). Sur l’année, l’équipementier automobile vise un chiffre d’affaires compris entre 17 et 18 milliards d’euros, une progression de sa marge opérationnelle et un cash flow net positif avant restructurations (estimées à 120 millions d’euros).

Michelin accuse lui aussi un net recul de son résultat net au premier semestre, en raison des charges de restructurations de ses sites en France qui entraîneront la suppression de 730 postes. Sur le premier semestre, le bénéfice du fabricant de pneumatiques a chuté de 45% à 507 millions d’euros (le consensus espérant 570 millions d’euros). Le résultat d’exploitation est ressorti en baisse de 13% à 1,15 milliard d’euros (en ligne avec le consensus), la baisse des matières premières ayant été neutralisée par la baisse des prix de vente.

Nexans a annoncé un recul de ses marges au cours du premier semestre, avec un taux de marge opérationnelle de 3,2% (contre 3,7% un an plus tôt). Le résultat opérationnel du fabricant de câbles pour l’industrie et le bâtiment est ressorti à 75 millions d’euros, très en-deçà des attentes du marché. Le groupe vise une marge opérationnelle au second semestre du même ordre de grandeur que l’an passé.

Nexity fait état d’un attentisme des clients qui se traduit par une baisse des réservations au cours du premier semestre 2013. Le promoteur immobilier, filiale de la Caisse d’Epargne, a toutefois confirmé son objectif d’un chiffre d’affaires de plus de 2,6 milliards d’euros. Au cours du premier semestre, son résultat net a diminué de 11% à 45,1 millions d’euros, tandis que son chiffre d’affaires a augmenté de 5,5% à 1,27 milliard d’euros. Les réservations nettes de logements neufs ont reculé de 7% à 5.384 unités (dont -4% en France).

Orange a enregistré une baisse de ses résultats au deuxième trimestre, en ligne avec les attentes du marché. L’opérateur de télécommunications, durement affecté par la percée de Free sur le marché français de la téléphonie mobile, a indiqué avoir dégagé un excédent brut d’exploitation de 3,29 milliards d’euros pour un chiffre d’affaires en recul de 4,8% à 10,32 milliards d’euros. Orange a précisé ne plus avoir trop d’ajustements tarifaires à réaliser. Le groupe a également confirmé son objectif d’un cash-flow opérationnel supérieur à 7 milliards d’euros en 2013.

Saint-Gobain a été pénalisé par le ralentissement de l’activité sur le marché européen, malgré la reprise de la construction aux Etats-Unis et la poursuite de la croissance sur les marchés émergents. Le fabricant et distributeur de matériaux de construction a publié un résultat d’exploitation de 1,26 milliard d’euros (-16%), en ligne avec les attentes du marché. Saint-Gobain anticipe toujours une amélioration de l’activité au second semestre, et compte bénéficier des mesures d’économies déjà annoncées.

Seb enregistre un repli de ses résultats au premier semestre, du fait des pressions concurrentielles subies par le fabricant de petit électroménager en France. Malgré une croissance organique des ventes de 3,5%, le résultat opérationnel diminue de 3,8% à 137 millions d’euros (un chiffre supérieur aux attentes du marché). Seb confirme l’objectif d’une légère croissance des ventes hors effets de changes et de périmètre, et de maintenir son niveau de résultat par rapport à l’an dernier.

Technip confirme ses objectifs financiers annuels après la publication de résultats du deuxième trimestre en croissance et supérieurs aux attentes du marché. Alors que certains de ses concurrents ont fait état de difficultés opérationnelles, le groupe d’ingénierie spécialisé dans l’industrie du pétrole et du gaz a souligné que ses clients "parlent d’une croissance [de leurs investissements] pour l’année prochaine", selon des propos rapportés par l'agence Reuters.

TF1 fait toujours les frais d’un marché publicitaire difficile au premier semestre et annonce une chute de 47% de son résultat opérationnel, à 70,8 millions d’euros. Le groupe a réitéré son objectif d’un chiffre d’affaires annuel de 2,5 milliards d’euros (contre 2,62 milliards en 2012).

Thales a annoncé une légère amélioration de sa marge opérationnelle au cours du premier semestre (+0,3 point à 5,6%), ainsi qu’une croissance de 4% de son chiffre d’affaires, mais a constaté un recul de ses prises de commandes en l’absence de grands contrats. L’équipementier de défense a confirmé son objectif d’une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel en 2013, pour un chiffre d’affaires stable.

Unibail a publié une hausse de ses résultats au premier semestre, grâce à l’augmentation des loyers et à la réduction des frais financiers. La société foncière a confirmé viser une hausse d’au moins 5% de son résultat net récurrent par action en 2013, après une hausse de 5,5% sur les six premiers mois de l’année.

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Capgemini SE195,15 EUR0,28Rating
Casino Guichard-Perrachon SA3,82 EUR-1,93
Compagnie de Saint-Gobain SA78,54 EUR0,95Rating
Dassault Systemes SE34,43 EUR-0,12Rating
Faurecia SE10,72 EUR3,18
Michelin34,58 EUR-0,12
Nexans105,50 EUR1,44
Nexity SA9,60 EUR1,48
Orange SA10,13 EUR-0,98Rating
SEB SA103,10 EUR1,38
Television Francaise 1 SA8,32 EUR-0,12
Thales154,45 EUR1,11Rating
Unibail-Rodamco-Westfield Act. SIIC ET STES FONC.EUROP.72,84 EUR-1,01

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.