La chance aide parfois, le travail toujours !

10 questions à Stéphane Toullieux, directeur général de financière de l’Échiquier

1. Quelle est votre définition d’un gérant (actions) ?

 

Ma réponse tient dans le titre du livre de Philip Fisher : un bon gérant sélectionne des actions ordinaires pour des profits extraordinaires.

 

2. Qu’est-ce qui différencie votre maison de gestion de vos principaux concurrents français ?

 

Celui qui gagne dans ce métier est celui qui soulève le plus de pierres !

 

3. Parmi toutes les sociétés de gestion dans le monde, quelle est celle qui représente votre modèle, votre référence ?

 

Un gérant : Jean-Marie Eveillard ! Ses « héritiers » Charles de Lardemelle et Charles de Vaux font un travail remarquable chez IVA à New York. Wasatch Advisors à Salt Lake City : qualité de la recherche, discipline, ouverture sur le monde... Ils sont loin de Wall Street… et c’est très bien !  Ce n’est pas un hasard si nous avons tissé des liens privilégiés avec ces deux sociétés.

 

4. Les marchés actions semblent profiter aux gérants actifs. Comment expliquer dans ce cas le succès des ETF ?

 

Exposition facile et rapide à de nombreuses classes d’actifs, coûts limités, incapacité de nombreux gérants actifs à générer de l’alpha dans le temps : l’ensemble de ces facteurs explique le succès des ETF.

 

5. Les ETF sont-ils pour vous une menace ou une opportunité ?

 

Une menace, certainement, pour les gestions indicielles ou de performance relative. Le risque de réplication et la composition extrêmement biaisée des indices créeront toutefois des déçus ! À nous de convaincre par nos performances et notre connaissance des dossiers : le risque deviendra une opportunité !

 

6. Quelle est votre plus grande crainte actuellement sur les marchés ?

 

Un chef d’entreprise se tourne vers le marché pour lever des capitaux auprès d’investisseurs. Si ceux-ci sont remplacés par des automates/ETF/modèles, toutes les dérives sont possibles…

 

7. Quelle est votre plus grande conviction actuellement sur les marchés ?

 

Le monde est passé en vignt ans d’un fonctionnement linéaire et local à un développement exponentiel et global. Les histoires de croissance sont partout, les « ten baggers » (entreprises qui vont voir leur valorisations décupler) chères à Peter Lynch sont plus nombreuses que jamais : investissez donc en actions !

 

8. Si vous n’aviez pas été dans la gestion d’actifs, quelle carrière auriez- vous aimé faire ?

 

Être payé pour voyager où je veux, quand je veux : je regrette profondément de ne pas être le fondateur du « Guide du routard » !

 

9. Quel conseil donneriez-vous à un jeune diplômé qui souhaite travailler dans la gestion d’actifs aujourd’hui ?

 

Vous êtes (très) travailleur, curieux, mobile (de corps et d’esprit), enthousiaste mais réaliste : envoyez-nous votre CV !

 

10. Un gérant doit-il compter sur la chance ?

 

On ne bâtit pas des performances, dans la durée, sur la chance. Je suis adepte d’un proverbe brahmane : la chance aide parfois, le travail toujours !

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar Europe Editor  .