Iliad : des résultats mitigés, le titre sous-évalué

Notre estimation de juste valeur est maintenue à 143 euros par action. Le groupe conserve son rempart concurrentiel moyen ("Narrow Moat").

Allan C. Nichols 20.03.2019

Iliad a publié des résultats annuels mitigés. Le chiffre d’affaires a été quelque peu décevant, avec un déclin sur le marché français, tandis que la marge d’EBITDA s’est améliorée.

A ce stade, nous maintenons notre estimation de juste valeur de 143 euros par action, avec un rempart concurrentiel moyen. Nous considérons que le titre est sous-évalué.

L’opérateur a perdu des abonnés fixes et mobiles, terminant l’année avec respectivement 13,4 millions d’abonnés mobiles et 6,4 millions d’abonnés dans le fixe.

Toutefois, le groupe améliore son mix dans le mobile en faisant migrer ses abonnés vers des formules plus haut de gamme, ce qui contribue à faire croître le revenu moyen par abonné.

Nous pensons qu’Iliad peut retrouver une dynamique de croissance de ses abonnés, mais l’effet mix positif devrait alimenter la hausse du chiffre d’affaires du groupe même si la base d’abonnés devait rester stable.

La base d’abonnés dans le fixe devrait également de nouveau progresser, bénéficiant des efforts dans la fibre. Cette dernière a progressé de 77% à 1 million d’abonnés en 2018, et nous tablons sur un gain de 100.000 abonnés fibre par trimestre.

En Italie, Iliad a conquis 2,8 millions d’abonnés mobiles, après seulement 7 mois d’activité. Ceci s’est traduit par un chiffre d’affaires de 125 millions d’euros, contribuant à une croissance de 0,6% pour l’année.

Nous sommes satisfaits par la hausse du prix de l’abonnement en Italie à 7,99 euros par mois, qui devrait contribuer à améliorer la rentabilité. En dépit de prix plus élevés, nous pensons que l’opérateur sera en mesure de continuer à conquérir des abonnés.

La marge d’EBITDA est ressortie à 35,5% contre notre prévision de 35%. Cette amélioration est due à un bon contrôle des coûts en France, ce qui a permis à la marge d’EBITDA d’atteindre 37,9%.

En 2019, l’Italie devrait enregistrer une perte d’EBITDA plus importante, contribuant à un repli de l’EBITDA du groupe cette année.

A partir de 2020, nous tablons sur un redressement de la marge d’EBITDA grâce aux effets d’échelle en Italie, aux économies sur le marketing et aux efforts de réduction des coûts en France.

 

© Morningstar, 2019 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Morningstar Rating
Altice Europe NV Shs series -A-2,79 EUR0,00
Bouygues32,32 EUR0,00
Iliad SA101,95 EUR0,00
Orange SA13,87 EUR0,00
Telecom Italia SpA0,46 EUR0,00

A propos de l'auteur

Allan C. Nichols  Allan C. Nichols

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar