Peugeot dépasse largement les attentes

Le redressement du constructeur nous impressionne, mais tout est largement intégré dans le cours de Bourse.

Peugeot a publié des résultats annuels très supérieurs à nos attentes et à celles du consensus. Le bénéfice par action avant éléments non récurrents atteint 4,17 euros au titre de l’exercice 2018, quand le consensus prévoyait 3,71 euros et nous attendions 3,82 euros.

Le marché a déjà largement intégré le redressement du constructeur automobile, qui se traite avec une prime de 38% par rapport à notre estimation de juste valeur de 16 euros par action.

Nous sommes impressionnés par le plan Push to Pass. L’ensemble Peugeot Citroen DS (PCD) a vu son chiffre d’affaires croître de 6% à 43 milliards d’euros, bénéficiant d’un effet mix-prix favorable. Hors effets de change, les ventes ont progressé de 8%.

Le pôle Opel/Vauxhall (OV) affiche un chiffre d’affaires de 18,3 milliards d’euros, portant les ventes consolidées à 74 milliards d’euros (en incluant la contribution de l’équipementier automobile Faurecia).

Le résultat opérationnel courant atteint 5,7 milliards d’euros, en hausse de 43%, grâce au redressement du pôle OV (contribution positive de 859 millions d’euros en 2018 contre une perte de 179 millions d’euros au cours des cinq mois de 2017).

Pour 2019, les indications du groupe sont optimistes, dans un marché automobile européen vu stable, en repli de 1% en Amérique Latine (en grande partie à cause de l’Argentine), en croissance de 5% en Russie et en repli de 3% en Chine.

Le programme Push to Pass II, sur la période 2019-2021, anticipe une marge opérationnelle de 4,5% en moyenne. Les dirigeants ont indiqué qu’il s’agissait d’un plancher, c’est-à-dire qu’il serait réalisé même dans une conjoncture économique et sectorielle défavorable.

Auparavant, Peugeot visait un objectif de marge pour PCD de 4,5% sur la période 2016-2018 et de plus de 6% en 2021, tandis que l’objectif de marge pour OV était de 2% d’ici 2020.

La marge de PCD a été en moyenne de 7,3%, dont 8,4% en 2018. La marge d’OV a atteint 4,7% en 2018, avec deux ans d’avance sur les objectifs initiaux.

Notre estimation de juste valeur intègre une stabilité du marché européen, un rebond en Amérique Latine et un affaiblissement de la demande automobile en Chine 

 

© Morningstar, 2019 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar