Baromètre des entreprises technologiques (décembre 2018)

A fin décembre, la capitalisation boursière du compartiment chutait de 27% sur une année, dont 9% sur un mois.  

Morningstar 11.02.2019

L’univers Euronext des entreprises technologiques

La correction boursière de fin d’année n’a pas épargné les entreprises technologiques de petite et moyenne capitalisation répertoriées par Euronext. Le segment chute de 9% sur le mois de décembre, dont 20% sur le quatrième trimestre et 9% sur le seul mois de décembre.

La montée des inquiétudes sur le ralentissement économique en Europe et en Asie, une communication mal maîtrisée de la part de la Fed, la diminution de la liquidité sur les marchés en fin d’année ont contribué à la contre-performance.

Les gérants de petites valeurs, en particulier les spécialistes du marché français, ont beaucoup souffert (voir notre analyse ici et celle plus générale de l’ensemble des stratégies commercialisés en France).

Source : Morningstar Direct

Tous les secteurs n’ont pas traversé la tempête boursière de fin d’année dans les mêmes conditions. Les services de communication ont résisté (+0%), les services collectifs ont enregistré une performance positive (+5%), tandis que la consommation cyclique et l’industrie surperformaient le reste du marché (respectivement -5% et -6%).

Une poignée d’entreprises cotées ont réussi à tirer leur épingle du jeu : Solutions 30 (+53% sur 2018, -2% en décembre), Valneva (+34% en 2018, -7% en décembre), Fagron (+25% et -5%), Esker (+17%, -2%), Pharmagest Interactive (+16%, -4%), Oxurion (+13%, -3%) ou Carmat (+12%, +16%).

Source : Morningstar Direct

Niveaux de valorisation

Les multiples de valorisation du segment ont continué de se comprimer tout au long de l’année, suivant une tendance générale à laquelle aucun marché n’a échappé.

La compression des multiples de valorisation exprime pleinement les incertitudes des investisseurs, leur psychologie en quelque sorte, alors que les fondamentaux des entreprises ont ou vont pâtir des incertitudes économiques, mais pas au point de justifier une dévalorisation aussi massive que celle observée en fin d’année.

Sur l’ensemble de l’année, le multiple moyen de valorisation des entreprises technologiques répertoriées par Euronext ont chuté de 31% à 0,74x (soit une décote moyenne de valorisation de 26% par rapport à leur intrinsèque estimée de manière quantitative par Morningstar).

Source : Morningstar Direct

Au niveau sectoriel, les secteurs qui ont le plus « de-raté » sont les matériaux, l’industrie et, de manière plus surprenante, la santé (respectivement -47%, -32% et -32%).

En fin d’année, les services de télécommunications et les services collectifs (« utilities ») ont fait preuve d’une certaine résistance.

Source : Morningstar Direct

Valorisation et santé financière

La relation entre niveau de santé financière et valorisation s’est renforcée en fin d’année (coefficient de détermination de 49,4%).

Les secteurs qui ont la situation financière la plus solide se traitent avec une décote de valorisation moins importante que les autres secteurs d’activité.

Dans un environnement de marché et macro-économique devenu plus incertain, il est logique de voir les investisseurs se tourner vers les secteurs traditionnellement défensifs ou ceux qui offrent à la fois une bonne visibilité sur les flux de trésorerie future et dont le bilan est peu endetté (entreprises de qualité).

Source : Morningstar Direct

 

Titres décotés disposant d’un rempart concurrentiel (« Narrow Moat »)

La liste des valeurs décotées s’est sensiblement enrichie en fin d’année, avec l’apparition de titres comme Soitec, Artprice.com, Transgene, Solutions 30, Devoteam, IGE+XAO.

Source : Morningstar Direct

 

© Morningstar, 2019 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres ou instruments financiers cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar  

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar