2018, année des « stock pickers »

Plus que le bon choix des secteurs, c’est le bon choix des titres qui a permis de faire la différence entre gérants actifs.

2018 aura été une année difficile pour les gérants actifs, en particulier dans l’univers des actions européennes. Peu d’entre eux ont réussi à créer de la valeur et à battre leur indice de référence ou leur catégorie.

Certes l’appréciation de la valeur ajoutée d’un gérant doit se faire sur le long terme, à travers la qualité de son process et de son équipe de gestion, les ressources dont il dispose, la culture de la société de gestion et le bon alignement d’intérêts avec ses clients (sans oublier la bonne adéquation des frais de gestion).

Mais après une année 2017 où tous les marchés ont monté sur l’espérance d’une poursuite de la croissance économique mondiale avec une inflation sous contrôle, ce qui rendait le choix de secteurs et de valeurs presque secondaire, 2018 a brutalement changé la donne : la volatilité a fait son retour et a créé un environnement changeant et complexe à manœuvrer pour de nombreux gérants.

Evolution de la dispersion sectorielle de plusieurs indices boursiers

Cette année, seuls 42% des gérants actions européennes (au sein de la catégorie Morningstar Actions européennes de grande capitalisation mixte) ont été en mesure de faire mieux que leur indice de référence depuis le début de l’année, contre 48% l’an dernier, selon les données de Morningstar (une analyse des performances des gestions passive/active est disponible ici).

Dans un marché en repli de 7,4% sur cette période (dividendes inclus), seuls 2% des gérants actifs ont dégagé une performance positive.

Les marchés actions européens ont été témoins d’une rotation entre secteurs, entre style de gestion, mais on a également observé une plus grande dispersion entre titres au sein des secteurs. La séquence du mois d’octobre en a été un témoin privilégié.

« Le mois d’octobre a été caractérisé par un « fly to quality », ce qui a bénéficié à quelques secteurs défensifs comme les télécoms, l’agro-alimentaire, les services collectifs ou la santé », observe Vanessa Bonjean, analyste fonds senior chez Lyxor AM.

« Cette année, c’est le stock picking qui a fait la différence. On a observé une augmentation de la dispersion entre titres au sein d’un même secteur. Avoir le bon secteur ne suffisait pas. Il fallait aussi détenir les bonnes valeurs », ajoute-t-elle.

Si l’approche « Value » a pu un temps surperformer, ce sont les titres de qualité et plutôt défensifs qui ont aidé les gérants qui s’en sortent le mieux.

Dans un environnement de marché qui devrait demeurer compliqué l’an prochain, avec des incertitudes toujours vives sur la croissance mondiale, l’évolution incertaine de l’inflation et l’impact des politiques monétaires sur la courbe des taux, la volatilité a de bonnes chances de rester soutenue. La sélection des meilleurs « stock pickers » parmi les gérants actifs sera sans doute un thème qui aura encore du sens.

 

Premier quintile des fonds actions européennes Large Caps Blend

Source: Morningstar Direct. Le périmètre analysé comprend les fonds de la catégorie Morningstar Europe Equity Large Cap Blend domiciliés en Europe (part la plus ancienne retenue).

Ce tableau est téléchargeable en format pdf en cliquant sur le lien suivant

 

Cette analyse a été réalisée avec la plate-forme professionnelle Morningstar Direct. Cliquez ici pour en savoir plus. 

 

© Morningstar, 2018 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -