Tesla : un rachat de plus en plus probable

Le calendrier et la structure d’un éventuel retrait de la cote demeurent incertains.

Elon Musk, le directeur général (CEO) de Tesla, a publié lundi 13 août un post de blog revenant sur l’annonce sur Twitter de son intention de retirer l’entreprise de la cote au prix de 420 dollars par action.

Dans ce post, il indique qu’il évalue toujours l’intérêt de potentiels investisseurs pour financer une telle opération, au premier rang desquels figurerait le fonds souverain d’Arabie Saoudite.

L’impression que nous retirons de ses propos est qu’une transaction semble aujourd’hui plus probable, mais son calendrier demeure incertain.

Musk a indiqué que le fonds souverain d’Arabie Saoudite détenait déjà une participation de 5% et qu’il avait déjà rencontré ses représentants à plusieurs reprises.

Tous les actionnaires de Tesla auraient ainsi le choix de céder leur titre au prix de 420 dollars par action ou rester actionnaire de Tesla retiré de la cote. Nous supposons que les actionnaires individuels verraient leurs titres relogés dans un véhicule d’investissement spécifique, tandis que les investisseurs accrédités auraient la possibilité d’acheter ou vendre leurs titres tous les six mois.

A ce stade, notre estimation s de juste valeur est inchangée. Après réflexion, nous ne relèverons pas notre estimation de juste valeur au prix de l’offre. Normalement, nous relèverions notre estimation vers une moyenne pondérée entre le prix d’une offre de retrait et notre estimation de valeur intrinsèque.

Dans le cas de Tesla, l’offre est inhabituelle puisque les actionnaires ont la possibilité de demeurer au capital de l’entreprise non cotée, ou d’être partie prenante d’un véhicule d’investissement spécifique. Nous considérons que la transaction s’apparente plus à une offre de rachat d’actions. Il ne s’agirait ainsi que d’un transfert de titre au sein d’un véhicule différent, plutôt qu’un rachat pur et simple.

420 dollars par action nous semble un prix excessif, au regard de notre estimation de juste valeur de 179 dollars. Pour atteindre un tel niveau de valorisation via à un modèle d’actualisation des flux de trésorerie, il nous faudrait tripler le niveau de marge opérationnelle de milieu de cycle en 2027 de 9% à près de 23%.

Si quelqu’un est prêt à surpayer, toutefois, nous ne pouvons pas dire qu’il s’agisse d’une mauvaise affaire pour les actionnaires.

Il reste un certain nombre d’incertitudes à lever : l’attitude de l’administration au regard des différents projets dans lesquels Tesla est engagé (intelligence artificielle, véhicule autonome) ; le sort des 10,9 milliards de dette, dont 7,7 milliards de dette avec recours. Plusieurs milliards de dollars de dette sont échangeables en cash au choix du porteur dans l’éventualité d’un changement de contrôle. Savoir si tel serait le cas n’est pas clair.

Les actionnaires qui souhaiteraient conserver leur titre dans un Tesla non coté font face aux mêmes risques opérationnels qu’actuellement : sa capacité à financer d’ambitieux projets de développement, rendre l’activité actuelle rentable, réduire son endettement.

 

Cours de Bourse et juste valeur 

© Morningstar, 2018 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Morningstar Rating
Tesla Inc344,15 USD1,60

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -