GAM : la société de gestion conserve sa note « Neutral »

Le départ de Tim Haywood soulève certaines questions, mais à ce stade, nous ne modifions pas la note de la société ni celle des fonds que nous suivons.

GAM a annoncé le 31 juillet la suspension de Tim Haywood, directeur d’investissement et responsable des stratégies obligataires non contraintes et de performance absolue. Ceci fait suite à une enquête interne relative à la gestion des risques et au suivi des transactions.

L’enquête n’a pas révélé l’implication d’autres personnes d’autres départements ou de collègues. Elle n’est toutefois pas terminée, et la nature précise du problème n’est pas clairement établie.

L’une des questions centrales porte sur la gestion du risque. Les équipes de gestion de GAM en sont responsables au niveau des portefeuilles qu’elles gèrent. Les gérants peuvent suivre les opportunités d’investissement selon leur propre process, sans les contraintes imposées par la société de gestion ou celles d’un comité d’investissement. Mais elles s’inscrivent malgré tout dans un cadre de gestion du risque défini à l’échelle du groupe.

Matthew Beesley, responsable des investissements de GAM, a rejoint le groupe en mars 2017 et a la responsabilité d’optimiser la gestion de la performance et du risque. Il a souligné le fait que les problèmes découverts récemment concernent un gérant en particulier.

Si ceci n’a pas eu d’impact pour les clients, les découvertes suggèrent que Haywood n’a pas respecté les procédure et politiques internes. De manière plus générale, il n’y a pas à ce stade de problème à l’échelle de la firme ou de la gamme de fonds. Toutefois, il a ajouté que la société travaille pour optimiser ses process de gestion du risque ces dernières années, et à travers l’investigation conduite, elle a identifié des points d’amélioration à mettre en œuvre.

Cette nouvelle s’est traduite par d’importantes sorties de capitaux. Le 2 août, GAM a indiqué la suspension des entrées et sorties des fonds obligataires au 31 juillet en raison du niveau élevé des retraits. Aucun des fonds gérés par Haywood ne fait l’objet d’une note des analystes Morningstar.

Les stratégies obligataires à rendement absolu affichaient un encours de 11 milliards de francs suisses à fin juin, soit 13% des actifs sous gestion (84,4 milliards de francs suisses).

GAM est entré dans une phase de restructuration depuis 2015, ses profits ayant été sous pression. La société a réussi à stabiliser la situation récemment.

A ce stade, nous ne modifions pas les notes des fonds GAM que nous suivons. Nous ne modifions pas non plus la note « Neutral » attribuée à la société de gestion. Malgré les difficultés créées par le départ de Haywood, nous pensons que l’équipe de direction est suffisamment solide pour faire face à ces difficultés.

GAM opère un modèle de plate-forme où les gérants de portefeuilles disposent d’un grand degré d’autonomie, et historiquement, la société de gestion a été en mesure d’attirer et de retenir les talents. Nous sommes rassurés par l’ampleur des ressources disponibles dans les stratégies de performance aboslue.

Jack Flaherty et Alex McKnight, directeurs des investissements, ont assumé la responsabilité de ces stratégies. Flaherty a été l’un des cogérants pendant plus de 6 ans, tandis que McKnight a été l’un des éléments clefs de l’équipe de gestion ces 11 dernières années.

Nous continuerons à suivre la situation présente, les résultats de l’enquête et l’évolution des encours.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -