Quatre fonds solides pour investir en actions françaises

L’équipe de recherche Morningstar assigne une Note des Analystes positive à quatre fonds d’actions françaises, deux gérés activement et deux gérés passivement.

Investir dans un fonds « pays » soumet généralement les investisseurs à plus de volatilité et de risques par rapport à un fonds régional, voire mondial.

Pourtant choisir un fonds investi sur un marché restreint, comme par exemple la France, permet aux investisseurs d’avoir un contrôle accru sur leur allocation d’actifs tout en leur offrant la possibilité de s’exposer à certaines parties de ce marché, comme par exemple les petites et moyennes valeurs, qui sont moins présentes dans un fonds régional.

Sur le marché français, la gestion active peut tirer son épingle du jeu. Certains gérants ont développé une connaissance très fine du marché local, et peuvent s’aventurer avec profits sur des segments de la cote moins liquides.

Pour cette raison, parmi les quatre fonds d’actions françaises actuellement notés par notre équipe de recherche, les deux fonds les mieux notés sont gérés activement. La gestion passive conserve toutefois des atouts, à travers des frais de gestion imbattables. Deux ETFs qui répliquent la performance de l’indice CAC 40 reçoivent ainsi une note Bronze.

Les deux ETFs utilisent la réplication physique de l’indice CAC 40, c’est-à-dire qu’ils investissent à tout moment dans tous les constituants de l’indice et dans les mêmes proportions.

Leurs frais courants, à 0,25%, en font des véhicules d’investissement particulièrement compétitifs sachant que la moyenne des frais courants dans la catégorie Morningstar Actions France Grandes Capitalisations se situe à 1,70%. Avec des frais aussi légers, les ETFs parviennent à distancer la moyenne de la catégorie sur longues périodes.

Néanmoins ces fonds indiciels ne permettent pas aux investisseurs de s’exposer aux petites et moyennes valeurs, un segment de marché qui a été particulièrement dynamique sur le marché français sur le long terme.

Les deux fonds gérés activement notés par notre équipe, Moneta Multi Caps et Centifolia, ont plus de flexibilité. Ils n’excellent pas seulement dans la sélection de grandes valeurs mais savent également tirer profits de leurs investissements en dehors de l’indice CAC 40.

Les deux gérants aux commandes de ces fonds comptent parmi les gérants les plus aguerris sur le marché français. Jean-Charles Mériaux, qui gère Centifolia depuis 2002, possède trois décennies d’expérience en tant qu’investisseur. Depuis le lancement du fonds, Mériaux met en œuvre la même approche « value » conservatrice qui se distingue par une grande la discipline et un haut degré de conviction. Mériaux recherche des sociétés décotées mais qui disposent de bilans solides, génèrent du cash et qui bénéficient d’un management de qualité.

L’aspect conservateur de l’approche est renforcé par la limitation des paris sur les valeurs considérées comme cycliques à 50% des actifs. Sur le long terme, le comportement du fonds est tout à fait cohérent avec l’approche poursuivie. Il a ainsi tendance à surperformer ses concurrents en période de marché baissier comme par exemple en 2008 et en 2011.

La stratégie n’a toutefois pas vocation à surperformer uniquement lors des marchés baissiers comme le montre la très bonne performance relative du fonds en 2013, 2014 et 2017. Le tarif élevé du fonds constitue en revanche une vraie faiblesse.

De son côté Moneta Multi Caps, noté Gold, est proposé à un coût plus abordable et offre également une grande qualité de gestion.

Le fonds est géré depuis son lancement en 2006 par un investisseur talentueux en la personne de Romain Burnand. Actionnaire principal de Moneta, Burnand s’est entouré de l’une des meilleures équipes de recherche sur les actions françaises. L’approche d’investissement est sensible aux valorisations mais peut se montrer plus opportuniste que Centifolia.

Moneta Multi Caps affiche un historique de performance impressionnant sur le long terme avec une bonne sélection de titres à la fois sur les grandes capitalisations et sur les petites et moyennes valeurs de la cote françaises. La très bonne gestion du risque a également permis au fonds d’être moins volatil que ses concurrents et que l’indice CAC 40 sur le long terme et ce malgré une exposition importante aux petites sociétés, qui sont intrinsèquement plus risquées. 

 

© Morningstar, 2018 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Mathieu Caquineau, CFA

Mathieu Caquineau, CFA  Analyste fonds senior, Morningstar France