Collecte : un nouveau record en janvier

L’appétit pour le risque des investisseurs a profité à l’industrie de la gestion d’actifs en Europe, qui affiche une collecte de 122 milliards d'euros en janvier.

Valerio Baselli 02.03.2018

Les investisseurs ont démarré 2017 comme ils ontclôturé 2017, avec un bon appétit pour le risque. Selon les estimations de Morningstar des flux de collecte sur les fonds actifs et passifs domiciliés en Europe, l’industrie a enregistré 122 milliards d’euros de collecte en janvier, soit un record sur un mois depuis que les données sont recueillies.

Une bonne partie des flux s’est portée sur les fonds actions, qui ont collecté 42,8 milliards d'euros au cours du mois, marquant là aussi un record historique pour la classe d'actifs.

Avec 22,7 milliards d'euros, la collecte des fonds obligataires a été nettement inférieure à la moyenne des 12 derniers mois.

Sans surprise, les actifs sous gestion atteignent un nouveau record (cf tableau).

Actif Vs Passif

Au niveau des classes d'actifs, les fonds gérés de façon passive (fonds indiciels ouverts et ETF) dominent la catégorie matières premières avec une part de marché de 76%. Dans l’univers des actions, les fonds passifs ne représentent que 26,2% du marché européen.

Dans l'univers des obligations, les fonds indiciels sont encore moins représentés avec une part de marché de 11,9%. Les trackers jouent enfin un rôle négligeable parmi les fonds d’allocation et immobiliers. Il est important de garder ces différences à l'esprit lors de l'évaluation des flux actifs et passifs en termes absolus.

Les marchés émergents font le plein

Au niveau des catégories Morningstar, le mois de janvier s'est à nouveau caractérisé par une forte demande de fonds actions et obligations exposés aux pays en développement, reflet de la quête de rendement des investisseurs, lesquels sont aussi attirés par des valorisations encore raisonnables pour ces classes d’actifs.

L’année a débuté sur un mouvement favorable aux actifs risqués (ou « Risk On »), qui s’est toutefois arrêté début février avec un net regain de la volatilité sur les marchés. En ce sens, il sera intéressant de voir comment les investisseurs réagiront à cette forte volatilité, mois au cours duquel les Bourses mondiales ont subi des corrections parfois importantes.

Les fonds actions investis sur les marchés émergents proposés par J.P. Morgan et Schroders ont attiré les flux les plus significatifs, de 829 et de 584 millions d'euros respectivement. Il convient de noter que les fonds actions émergentes indexés ont également enregistré des souscriptions importantes.

Aidés par les bonnes perspectives de croissance économique au niveau mondial, les investisseurs se sont également concentrés sur les fonds d’actions internationales. Ceux gérés de manière passive ont attiré 57% des flux de la catégorie Actions Internationales Gdes Cap. Mixte. Dans cette catégorie, le tracker UBS MSCI ACWI ETF a collecté à lui seul 600 millions d'euros.

En revanche, la quasi-totalité de la collecte nette dans les fonds Actions Internationales Gdes Cap. Croissance concernait des fonds gérés activement. La demande a été forte pour le Global Alpha Growth Fund de Baillie Gifford.

En ce qui concerne les rachats, le manque d'attractivité des obligations libellées en euros est clairement mis en évidence par les sorties de fonds d'obligations emprunts d’Etat de la zone euro et des fonds obligations diversifiées en euros. Dans cette catégorie, le fonds Robeco Euro Government Bonds a perdu à lui seul près d'un milliard d'euros.

Les sociétés de gestion

Au niveau des sociétés de gestion, Baillie Gifford, une maison écossaise indépendante, est en tête de la liste en termes d'entrées dans le spectre actif. La collecte de la gamme de fonds gérés activement par BlackRock (3,3 milliards d'euros) a permis au plus grand gestionnaire d'actifs mondial d'enregistrer un résultat mensuel globalement positif. La gamme des fonds passifs de BlackRock a en effet subi des sorties nettes de 140 millions d'euros en janvier.

En ce qui concerne les ETF, iShares est en tête du classement, avec son tracker sur le STOXX Europe 600 qui a collecté un milliard d'euros en janvier.

En janvier, Carmignac a été particulièrement touché par les sorties qui ont pénalisé les deux fonds phares de la société de gestion indépendante - Carmignac Sécurité (400 millions d'euros de sorties nettes) et Carmignac Patrimoine (348 millions). Les deux fonds sont notés positivement par les analystes de Morningstar (Bronze).

En ce qui concerne l'univers de la gestion passive, les deux fonds de Degroof Petercam, Capital B US Equities Index (185 millions d’euros de rachats nets) et Capital B Japan Equities Index (255 millions) ont largement contribué aux sorties de la société néerlandaise, dont l'activité principale concerne les produits actifs (ces derniers ont enregistré des entrées nettes de 154 millions en janvier).

Pour télécharger le rapport complet Morningstar Direct Asset Flows Commentary: Europe, cliquez ici.

Cette analyse a été réalisée avec la plate-forme professionnelle Morningstar Direct. Cliquez ici pour en savoir plus.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.