Les trackers « stratégiques » plaisent de plus en plus

Les produits « strategic beta » ont collecté en Europe 8,7 milliards d’euros en 2017 et représentent 4,9% du marché de la gestion passive. 

Valerio Baselli 30.01.2018

Le bêta stratégique, également appelé « smart beta », continue de séduire les investisseurs, leur permettant de combiner une approche d'investissement semi active avec l’objectif de battre le marché pour des coûts modérés.

L’an dernier, les fonds passifs « stratégiques » ont collecté 8,7 milliards d'euros et géraient 65,4 milliards d’euros au 31 décembre.

Fin 2017, on dénombrait 443 fonds « strategic beta » disponibles en Europe (382 ETF et 61 fonds ouverts indexés non cotés, ne comptant qu'une seule part par fonds) contre 393 fin 2016.

L’ensemble de la gestion passive en Europe a collecté plus de 164 milliards l’an dernier et gérait 1.340 milliards d’euros en fin d’année. Au total, on compte pas moins de 3.414 produits (2.370 ETF et 1.044 fonds indiciels traditionnels).


Source : Morningstar Direct


Source : Morningstar Direct

Les fonds à bêta stratégique ont attiré 5,3% des flux totaux vers les produits passifs en Europe, et pesaient 4,9% de l'ensemble du marché de la gestion indicielle du Vieux Continent au 31 décembre. Ces fonds ont fait mieux que le marché de la gestion indicielle dans son ensemble en termes de croissance organique aussi (Organic Growth Rate, soit les flux nets en pourcentage des actifs initiaux).

En termes de stratégies d’investissement, 199 fonds passifs à bêta stratégique recherchent du rendement, avec une approche centrée sur les dividendes, les fondamentaux, le « momentum » ou la qualité d’entreprise (cliquez ici pour en savoir plus). Ils ont collecté 7 milliards d’euros en 2017 pour atteindre 44,4 milliards d’euros d’actifs sous gestion en fin d’année.

On dénombre 41 produits orientés vers la gestion du risque. La recherche d’une faible volatilité est la stratégie la plus populaire (cliquez ici pour en savoir plus) qui ont décollecté l’année écoulée un milliard d’euros. Ces produits géraient 7,9 milliards d’euros à fin décembre.

Il y a enfin 185 produits dans la catégorie « autres ». Il s’agit principalement de fonds équiponderés et exposés aux matières premières non traditionnelles. Ces instruments ont collecté 2,6 milliards d’euros l’année dernière et géraient 13 milliards à la fin de l’année (Cliquez ici pour comprendre notre classification)

Au regard des flux, trois fonds se distinguent en particulier :les fonds iShares Automation & Robotics UCITS ETF USD, iShares Edge MSCI Europe Value Factor UCITS ETF et iShares Edge MSCI USA Value Factor UCITS ETF USD ont recueilli respectivement 998, 920 et 824 millions d’euros l’an dernier.

A l’inverse le fonds SPDR® S&P US Dividend Aristocrats UCITS ETF a enregistré des sorties nettes de 500 millions d’euros, tandis que le fonds BNP Paribas Easy Equity Low Vol Europe UCITS ETF Cap a subi des sorties nettes de 444 millions d'euros.

En termes d’encours, les plus gros fonds « strategic beta » en Europe sont le iShares Developed Markets Property Yield UCITS ETF USD (Dist), qui investit dans le secteur immobilier international (2,95 milliards d’euros à fin décembre), suivi par le fonds SPDR® S&P US Dividend Aristocrats UCITS ETF (2 milliards d’euros).

Sur 443 produits « stratégiques » disponibles en Europe, seulement 15 d’entre eux ont des actifs de plus d'un milliard d'euros à fin 2017.

Vingt-deux fonds à bêta stratégique sont notés par les analystes de Morningstar, dans 10 catégories différentes. Seize sont évalués positivement. Le fonds L&G Global Real Estate Div Idx L Acc (non disponible en France) est le seul produit non-ETF.

Au niveau des classe d’actifs, l’année a été marqué par le lancement de 53 nouveaux produits actions, deux fonds obligations et 10 fonds exposés aux matières premières et deux fonds alternatifs.

En ce qui concerne les émetteurs, enfin, le plus actif a été BNP Paribas avec 14 nouveaux produits « strategic beta », suivi par Lyxor avec 9 offres nouvelles et Source avec 6 lancements. On trouve ensuite Candriam, Franklin Templeton et FundLogic avec 5 nouveaux produits chacun.

Cette analyse a été réalisée avec la plate-forme professionnelle Morningstar Direct. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cliquez ici pour visiter notre site dédié à MiFID II

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.