Private Equity : les multiples resteront élevés en 2018

Les levées de fonds ont été multiples et offrent d’importantes ressources aux fonds d’investissement.

Morningstar 02.01.2018

L’un des principaux facteurs tirant le marché du « private equity », ainsi que les opérations de fusions-acquisitions en général, est le niveau des multiples de transaction. En 2017, le multiple médian d’EBITDA s’est établi à 10,5x. Nous pensons que ce multiple restera sur des niveaux élevés au cours de 2018, plusieurs fonds étant en concurrence pour acquérir des sociétés non cotées.

L’activité de fusions-acquisitions a été soutenue, après avoir décliné en 2014-2015, et s’est située sur des niveaux historiquement élevés. Par exemple, le mois de novembre a été l’un des plus intenses en termes d’opérations de M&A annoncées au cours des deux décennies passées.

Source : Pitchbook, Morningstar

Sur le marché du private equity, 2017 a aussi été une année de forte activité en matière de levées de fonds. Les capitaux disponibles pour conduire des transactions financières aux Etats-Unis ont atteint 565,9 milliards de dollars.

Etant donné que les fonds disposent d’un temps limité pour faire travailler ces capitaux, nous estimons que le nombre de transactions et que le processus de mise en concurrence seront actifs et soutiendront le niveau des multiples de valorisation.

Une autre caractéristique du marché est la concentration des fonds dans un nombre limité de mains. Les fonds (GPs) les plus en vue ont attiré des capitaux avec une relative facilité, et les investisseurs dans les fonds (LPs) se sont montrés plus sélectifs dans le choix des gérants.

La conséquence a été que pour la première fois depuis 2000, le nombre d’investisseurs actifs a reculé.

Certains fonds de private equity ont fermé. Dans le même temps, le nombre d’investissements directs augmente rapidement de la part de certains fonds de pension, family offices et fonds souverains, ce qui contribue également à la concurrence accrue pour trouver des cibles et soutenir les niveaux de valorisation.

Les investisseurs étant de plus en plus sophistiqués, ils regardent au-delà des fonds d’investissement classiques et considèrent des stratégies dans des classes d’actifs plus « exotiques » (de leur point de vue) telles que le crédit, les actions de croissance ou l’immobilier.

La raison est la recherche d’un rendement ajusté du risque plus attrayant, par le biais d’un véhicule d’investissement de taille plus réduite et qui sera moins soumis à la concurrence de la part des grands intervenants du marché.

La grande question pour 2018 sera celle de l’intérêt des investisseurs pour le private equity. Entre 2006 et 2010, les flux de trésorerie nets (entrées et sorties des fonds de private equity) ont été négatifs, ce qui signifie que les investisseurs souscrivaient davantage qu’ils ne sortaient des fonds.

Toutefois, depuis le début de 2016, les flux de trésorerie nets ont commencé à se tarir. Les données sont décalées dans le temps, mais au début de 2017, cette tendance se confirmait.

Source : Pitchbook, Morningstar

Cette tendance, si elle doit se confirmer, aura des conséquences diverses sur le marché du private equity, les plus significatives concernant les levées de fonds. Bien que le cash disponible dans les fonds soit à un plus haut historique, si les LPs commencent à voir plus d’argent se diriger vers les fonds de private equity qu’ils n’en voient revenir, ils pourraient être forcés de reconsidérer la part de leur allocation attribuée à cette classe d’actifs illiquide.

 

© Morningstar, 2018 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar