Pourquoi Bitcoin ressemble à une bulle (mais la technologie est là pour rester)

L’explosion de la bulle Bitcoin pourrait ouvrir la voie à une intégration de la technologie Blockchain au sein du système financier.

Morningstar 11.12.2017

Cet article a été traduit et adapté d’une version publiée sur Morningstar.com. Pitchbook est une filiale de Morningstar qui suit l’industrie du private equity, du capital-risque et des opérations de fusions-acquisitions (M&A).

L’euphorie a atteint la cryptomonnaie Bitcoin. De 3.226 dollars le 14 septembre dernier, elle a vu son cours franchir la barre de 17,000 dollars jeudi dernier, soit un gain de 400% en moins de 3 mois.

L’accélération de cette hausse au cours des dernières semaine donne le vertige et ressemble à tout cracher à une bulle.

Le fait que cette devise fasse désormais les gros titres des médias semble indiquer que le point haut de la bulle est proche.

Cela constitue plutôt une bonne nouvelle, car une fois que cette bulle aura éclaté, elle ouvrira la voie à une intégration durable de la technologie Blockchain (cette technologie permet l’existence du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies).

Est-ce une bulle ?

La réponse est « Oui, mais la technologie est là pour durer ». Le parallèle avec la bulle Internet de 2000 fait sans doute sens. Depuis l’implosion de cette bulle, certaines entreprises ont disparu, comme Pets.com, mais d’autres ont survécu – Amazon étant sans doute le plus bel exemple.

L’excitation autour du Bitcoin n’a fait que s’amplifier depuis que de grandes institutions financières ont pris part à l’euphorie naissante, avec le CME ou le CBOE annonçant l’intention de lancer des instruments financiers permettant d’échanger des futures Bitcoin (un future est un contrat qui permet d’échanger un instrument financier à une date et à un prix fixés à l’avance).

Quand cette bulle va-t-elle exploser ?

Mais avec la hausse des prix et l’intérêt croissant des investisseurs, y compris de particuliers qui sans doute ne comprennent pas de quoi il retourne exactement, certains officiels ont appelé à une grande prudence, en particulier en raison des risques de cyber piraterie (rappelez-vous de Mt. Gox ou plus récemment le piratage du portefeuille Tether).

Au-delà de ce risque très important, les régulateurs bancaires et les autorités monétaires et financières cherchent à la fois à comprendre le phénomène et à le contrôler, tandis que certains poids lourds de l’industrie, comme Visa ou Mastercard, cherchent à ne pas être pris de vitesse sur le plan technologique, tout comme les grandes banques.

Ces réactions et ces risques seront-ils ceux qui font exploser la bulle Bitcoin ? Pour l’instant, rien ne l’indique.

Mais derrière l’agitation autour de l’envolée du cours du Bitcoin, un certain nombre d’initiatives prennent corps. C’est le cas du Bitcoin Cash, ou l’émergence d’alternatives comme Ethereum et la recherche de solutions pour faciliter le transfert d’actifs financiers. Des spécialistes des paiements en ligne comme Paypal ou Square offrent déjà des solutions de transfert virtuel d’argent.

N’oublions pas Apple ou des services de message comme Venmo qui cherchent également à exister dans l’univers des paiements virtuels.

L’argument des « Bulls »

Bitcoin se caractérise par une rareté intrinsèque, puisque l’offre est capée à 21 millions d’unités, ce qui a eu un premier impact pouvant expliquer l’envolée des prix, d’autant que la production de Bitcoins est particulièrement complexe et longue.

L’absence de fiscalité sur la devise est sans doute un autre élément qui soutient les prix – mais ceci pose également de sérieux défis car cette cryptomonnaie peut être utilisée pour financer à la fois des activités légales ou illégales.

Pour certains observateurs, il y a un vrai parallèle avec l’émergence d’Internet, qui a permis l’échange d’informations et de savoir à l’échelle mondiale sans avoir à subir l’intrusion des gouvernements, au moins pendant un certain temps.

En Chine, le pouvoir central a imposé un contrôle sévère d’Internet. Aux Etats-Unis, le débat autour de la neutralité du Net fait rage. De même, concernant Bitcoin, les banques centrales mettent leur grain de sel.

La volatilité des prix du Bitcoin a de bonnes chances d’augmenter ce qui provoquera des revers de fortune comme lors de la bulle Internet.

Une fois que la bulle aura éclaté viendra sans doute l’âge de raison pour Bitcoin et l’ensemble des cryptomonnaies. Leur adoption et surtout le développement de la Blockchain permettront à n’en pas douter l’émergence de nouveaux usages et la mise en place de moyens efficaces et sans aucune friction de transférer des actifs financiers.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Morningstar