En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Fonds passifs, le meilleur et le pire d’octobre

Le nickel, le secteur de l’élevage et les marchés indien et japonais ont été les meilleurs choix du mois. L’Amérique Latine et le gaz naturel souffrent.

Valerio Baselli 14.11.2017

Le bilan des fonds passifs en Europe en octobre révèle une grande dispersion des performances entre classes d’actifs, en particulier les matières premières et les marchés émergents.

Selon les données de Morningstar, entre le meilleur fonds passif (en termes de performance absolue) et le plus mauvais, il y a près de 26 points de pourcentage d’écart (sur la base des fonds enregistrés à la vente en France, produits à effet de levier et vente à découvert exclus).

L’univers des ETP

Le « Top 5 » des Exchange Traded Products comprend exclusivement des produits exposés aux matières premières. Le nickel occupe la première place. Il a profité du rebond du prix des métaux et des dernières données macroéconomiques encourageantes, avec l'indice PMI manufacturier de la zone euro qui est ressorti à 58,6 points au cours du mois écoulé, contre 58,1 en septembre, au-dessus des attentes des analystes qui prévoyaient une baisse à 57,6 points.

A noter également la présence de trois fonds dédiés au secteur de l’élevage et un autre exposé au pétrole.

Dans le « Flop 5 » du mois, figure en première et deuxième places le gaz naturel, matière première affectée par les conditions météorologiques d'hiver, en particulier aux États-Unis, et par l'extraction du gaz de schiste, qui a accru l'offre. Suivent deux produits qui exposent au marché boursier mexicain, en recul au cours du mois.

L’univers des fonds indiciels

En ce qui concerne les fonds passifs non cotés, le classement des meilleurs instruments au cours du mois voit à la première place un produit qui expose au marché boursier indien, une classe d’actifs qui bénéficie de la bonne performance de l’économie et de perspectives de croissance bénéficiaire solides (cliquez ici pour lire). Suivent quatre fonds exposés aux marchés boursiers japonais.

Du côté des baisses, la situation est plus hétérogène, avec deux fonds exposés à un panier de matières premières, un autre dédié à l’or, et des instruments sur les marchés émergents tels que l’Amérique Latine et la Russie.

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.