En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Fonds passifs, le meilleur et le pire de septembre

Le secteur de l’énergie et les petites capitalisations américaines ont été les meilleurs choix du mois. Les marchés émergents souffrent.

Valerio Baselli 02.10.2017

La photographie de l’industrie de la gestion passive européenne confirme la volatilité très élevée de certaines classes d’actifs, en particulier les matières premières et les marchés émergents.

Selon les données de Morningstar, en septembre, entre le meilleur fonds passif (en termes de performance absolue) et le plus mauvais, il y a presque 28 points de pourcentage d’écart (sur la base des fonds enregistrés à la vente en France, produits à effet de levier et vente à découvert exclus).

L’univers des ETP

Le « Top 5 » des Exchange Traded Products voit presque exclusivement des produits exposés à l’énergie. En particulier, le pétrole, après un été troublé, a vécu un mois de septembre plus que positif, avec une hausse de 8% du prix du Brent (à 56,7 dollars le baril) et de 9% pour le WTI (à 51,5 dollars par baril). Derrière ce rebond, on trouve notamment la décision de l'Arabie saoudite de réduire légèrement sa production.

A noter également la présence à la troisième position d'un tracker dédié à l’industrie européenne de l’automobile, un secteur qui a bénéficié de la reprise économique observée en Europe. En septembre, l'indice composite PMI (qui mesure la croissance du secteur manufacturier et des services dans la zone euro) est ressorti à 58,1 points, contre 57,4 en août, soit son plus haut depuis 2011.

Dans le « Flop 5 » du mois, figure en première place un métal industriel comme le nickel, qui a probablement pâti de prises de bénéfices des investisseurs après l'excellente performance du mois d’août. Suit la contre-performance du marché boursier turc, avec la présence de quatre produits.

L’univers des fonds indiciels

En ce qui concerne les fonds passifs non cotés, le classement des meilleurs instruments au cours du mois voit à la première place un produit qui investit dans les titres américains de petite capitalisation, une classe d’actifs qui affiche aussi une très forte volatilité sur un an, suivi par des fonds exposés aux marchés boursiers européens, en particulier allemand et français.

Du côté des baisses, la situation est plus hétérogène, avec un fonds exposé à un panier de matières premières, et des instruments sur les marchés émergents et les obligations d’Etat européennes et japonaises.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.