En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Comparer les ETF : Actions Secteur Eau

Nous avons analysé les différents trackers dédiés à l’industrie de l’eau accessibles aux investisseurs du Vieux continent.

Valerio Baselli 25.09.2017

La gestion des services liés à la consommation d’eau, en plus de représenter un défi majeur pour les générations futures, est aussi une opportunité pour les investisseurs d'aujourd'hui.

L'indice S&P Global Water NR, qui affiche une performance annualisée de 13,3% au cours des cinq dernières années (données en euros au 21 septembre 2017), confirme cet intérêt croissant. Sans surpris, le secteur de l’« or bleu » est régulièrement cité parmi les ETF les plus populaires sur le site Morningstar.

Evolution de l’indice S&P Global Water NR à 5 ans

Données en euros au 21 septembre 2017
Source : Morningtstar Direct

L'eau ne peut pas être considérée une matière première comme les autres : en apparence toujours renouvelable, mais malgré tout épuisable et surtout pas remplaçable.

Avec le changement climatique, la croissance démographique et la transformation du mode de vie dans de nombreux pays émergents, l'attention portée à ce secteur a régulièrement augmenté au fil des ans, précisément parce que la conservation de l'eau est aujourd’hui l'un des défis majeurs à relever.

Selon les dernières estimations, la consommation mondiale d'eau a été multipliée par neuf entre 1900 et aujourd’hui. Les Nations Unies prévoient que, d'ici 2050, la demande d'eau potable doublera, face à une croissance de la population mondiale de 40%. Outre la consommation du secteur agricole, qui utilise 70% de l'eau utilisée dans le monde, on observe une forte augmentation de la demande liée à la production industrielle et énergétique, en plus de l'intensification de l'urbanisation.

En raison des difficultés de transport et d'accessibilité, dues à l'augmentation de la population, l'offre et la demande d'eau deviendront plus déséquilibrées entre les régions, surtout dans les zones arides. Pour cette raison, la gestion des ressources en eau et la répartition équilibrée et efficace de l'eau seront une activité de plus en plus importante dans le futur, en particulier dans les pays en développement.

Parmi les principales opportunités à venir dans le secteur, la croissance sera probablement tirée par des projets de dessalement d'eau de mer et de réutilisation de l'eau. Par conséquent, les progrès technologiques et les investissements dans les infrastructures joueront un rôle central dans le développement du secteur de l'eau.

ETP : l’offre européenne

Pour les investisseurs du Vieux continent, seulement deux fonds passifs négociés en Bourse offrent une exposition au secteur de l’eau. Le troisième est tout simplement la version éligible au PEA du Lyxor World Water UCITS ETF D-EUR, le seul coté à la Bourse de Paris. Ce tracker réplique l’évolution de l’indice World Water Index CW Net Total Return libellé en euros, qui offre une exposition aux 20 plus grandes sociétés actives dans le secteur de l’eau dans le monde. C'est un benchmark pondéré pour la capitalisation boursière avec un plafond de 10% pour un titre unique, et qui a comme objectif un niveau anticipé de l'écart de suivi (« tracking error ») ex-post dans des conditions de marché normales de 0.20%. Les frais courants sont 0,60%.

En revanche, le seul fonds de la catégorie couvert par la recherche qualitative de Morningstar est l’iShares Global Water UCITS ETF USD (Dist), qui utilise la technique de réplication physique complète pour fournir les performances de l’indice S&P Global Water. Ce benchmark offre exposition aux 50 principales entreprises impliquées dans le secteur de l'eau dans le monde. Afin de fournir une exposition bien équilibrée, il est également distribué entre les sociétés qui fournissent des services et les entreprises actives dans le domaine des infrastructures. En outre, l'exposition maximale sur un seul titre est limitée à 10%.

iShares peut effectuer des prêts de titres (jusqu'à 100% du portefeuille). BlackRock, sa maison-mère, agit en tant que gestionnaire de placements. Les opérations de prêts sont couvertes par une garantie représentée par un panier conforme aux règles UCITS, dont la valeur (calculée sur une base quotidienne) est supérieure à celle des titres prêtés. Les revenus provenant des prêts de titres, sont divisés à hauteur de 62,5%/37,5% entre l’ETF et BlackRock. Les frais annuels sont de 0,65%, bien au-dessous de la moyenne de catégorie (2,01%). Ce fonds est noté Bronze.  

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.