En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Les émergents toujours attrayants

Les flux vers les pays en développement sont positifs. Depuis le début de l’année, les fonds actions dédiés à la classe d'actifs ont gagné 9,9% en moyenne.

Valerio Baselli 13.06.2017

Tandis que l'Europe et les Etats-Unis doivent faire face à l’incertitude croissante liée au Brexit et à la mise en œuvre de la politique économique sous la présidence de Donald Trump, les investisseurs misent sur les marchés émergents.

D’après les données de Morningstar, au cours des 12 dernières mois, le fonds actions marchés émergents ont collecté en Europe 15,5 milliards d’euros, contre une décollecte nette à hauteur de 31,7 milliards pour les fonds actions Europe et 4,6 milliards pour les fonds actions Etats-Unis (données à fin avril 2017, fonds ouverts et ETF).

Au cours du mois écoulé, l’indice Morningstar Emerging Markets NR a perdu 1,8% (données en euros au 12 juin 2017), ce qui porte la performance de l’indice depuis le début de l’année à +9,9%, contre +8,7% pour le Morningstar Europe Index et +2,2% pour l’indice Morningstar US.

L’évolution de l’indice Morningstar EM depuis le début de l’année
 
Données en euros au 12 juin 2017
Source : Morningstar Direct

Cette performance ne doit pas faire oublier aux investisseurs que la classe d’actifs est très volatile, avec d'importantes divergences au niveau des fondamentaux entre pays.

Actuellement, le Brésil est le pays qui souffre le plus : l’indice Morningstar Brazil NR qui a perdu 14,7% au cours des trois derniers mois (en euros, au 6 juin).

« Suite aux annonces indiquant que le président Temer était impliqué dans des affaires de corruption, une élection indirecte (dans laquelle le congrès choisit un nouveau président pour assurer le reste du mandat) semble très probable », estime Craig Botham, économiste marchés émergents chez Schroders dans une note publiée le 2 juin. « Cela sera néanmoins négatif pour l’avancement des réformes alors que la reprise économique provisoire qui avait été observée depuis le retrait de Dilma Rousseff semble être en danger. »

A l'opposé, l'Inde est considérée aujourd’hui parmi les meilleurs choix en termes de couple rendement-risque, grâce aux nombreuses réformes économiques en cours. L’indice Morningstar India NR a bondi de 4,6% au cours des trois derniers mois.

« En Inde, le premier ministre Narendra Modi maintient ses nombreuses promesses », affirme Krishan Selva, portfolio manager chez Columbia Threadneedle Investments, dans un récent rapport.

« Les mesures en matière de démonétisation, qui s'attaquent à la corruption et à l'économie souterraine, font partie d'un vaste programme de réformes structurelles. L'introduction d'une taxe nationale sur les biens et services, prévue pour juillet, remplacera au moins 15 différents codes fiscaux, ce qui réduira l'évasion fiscale, les tracasseries administratives et les coûts logistiques. Le premier ministre indien a également augmenté les dépenses d'infrastructures et donné une impulsion à la numérisation. En mars, la victoire écrasante de son parti (BJP) dans l'Etat d'Uttar Pradesh dans le nord du pays a représenté un vote de confiance pour ses réformes », a-t-il ajouté.

Fonds Actions Marchés Emergents : le « Top 10 » du mois écoulé

D’après les données de Morningstar, les fonds de la catégorie Actions Marchés Emergents disponibles à la vente en France ont perdu 0,22% en moyenne au cours du dernier mois (en euros, au 12 juin 2017). Sur 222 fonds dans cette catégorie, 119 ont battu la catégorie et 6 fonds ont été en mesure d’afficher une performance supérieure à 2%.

En tête du classement nous trouvons le fonds Wellington Emerging Markets Local Equity Fund EUR S Acc Hedged, qui gère 544 millions d’euros et qui se couvre du risque de taux de change. Viennent ensuite deux fonds proposés par la Banque Postale. D’abord, le LBPAM Sélection Actions Emergents, lancé en 2011, et en troisième place le fonds LBPAM Multi Actions Emergents, qui gère 115 millions d’euros et affiche un portefeuille surpondéré sur l’Asie.

Cliquez ici pour visiter notre site dédié à MiFID II

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.