En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

L’Europe, championne de la durabilité

La zone euro et les pays nordiques sont les meilleurs en termes d'attention aux critères ESG. Le Royaume-Uni et les États-Unis sont pénalisés par les controverses. Et il y a des surprises parmi les émergents.

Valerio Baselli 15.05.2017

La deuxième édition du « Morningstar Sustainability Atlas » a analysé 46 indices représentant 97% de la capitalisation boursière mondiale. Elle révèle que l'Europe est la région au monde avec le plus haut degré de durabilité. Ses indices boursiers dominent le classement basé sur les critères environnementaux, sociales et de gouvernance (ESG), en particulier grâce à la performance des pays nordiques et de la zone euro.

Le score de durabilité est calculé pour chaque société présente dans l’indice et reflète la manière dont les entreprises gèrent les risques et opportunités liés aux critères ESG. Ce score s’appuie sur les analyses de la société Sustainalytics, qui prend également en compte les incidents et litiges auxquels une entreprise peut être ponctuellement confrontée. Cliquez ici pour en savoir davantage.

Lisbonne en tête

Le meilleur score est celui du Portugal (66,9 points), grâce principalement à EDP et Galp Energia, sociétés leaders dans les secteurs des services publics et de l'énergie. A la deuxième place on trouve la Danemark (65,4), qui bénéficie de la note ESG très élevée de la société pharmaceutique Novo Nordisk. La France est dans le meilleur quintile avec 64,2 points, alors que le score du Royaume-Uni (57,5) est nettement inférieur à la moyenne du Vieux Continent, en raison des controverses qui concernent plusieurs grandes sociétés britanniques, tels que HSBC et Shell.

Parmi les pays développés en dehors de l’Europe, l'Australie ressort avec un score élevé (58,8), grâce principalement à ses grands groupes bancaires. De l'autre côté du classement, le Japon marque le pire résultat parmi les marchés avancés, en particulier en raison du faible score dans le domaine de la gouvernance d’entreprise (44,5 points). Parmi les facteurs pris en compte dans ce domaine, il y a le niveau de corruption, l'indépendance des conseils d'administration et l'éthique dans les affaires.

En ce qui concerne les marchés émergents, ils affichent en général des faibles scores de durabilité, avec la Chine, la Russie et le Moyen-Orient parmi les pires. Cependant, les surprises ne manquent pas parmi les pays en voie de développement, avec la Hongrie qui affiche un score de 55,1 points, notamment grâce à MOL Hungarian Oil and Gas, entreprise leader du secteur. Un autre pays avec une bonne note ESG est la Colombie (53,6), un résultat lié à un vaste panier d'entreprises qui affichent des scores élevés. L'Afrique du Sud (52,5 points) est une autre surprise, en particulier grâce à la société Naspers, qui est actionnaire de la société Tencent.

Pour télécharger le rapport complet, cliquez ici.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.