En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

21 titres de qualité sous-évalués en Europe

Malgré le rebond des Bourses, les investisseurs peuvent trouver des opportunités dans l’univers des actions européennes.

Jocelyn Jovène 15.05.2017

Depuis le début de l’année, les actions européennes font partie des classes d’actifs offrant l’une des meilleures performances aux investisseurs. L’indice Morningstar Europe affiche un gain de 10,8% depuis le début de l’année (dividendes réinvestis), battant l’indice Morningstar US Market qui ne progresse que de 3,6% (dividendes réinvestis en euros).

Malgré l’appréciation du marché, il existe toujours des opportunités pour les investisseurs qui ont un horizon d’investissement de long terme et cherchent à la fois des titres de qualité sous-évalués par le marché.

Combiner ces deux critères de valorisation est en effet le meilleur moyen de produire un rendement raisonnable sur le long terme. La qualité renvoie à l’idée de capacité d’une entreprise de défendre ses positions concurrentiels (« Moat »). La sous-évaluation est la décote plus ou moins importante par rapport à la valeur intrinsèque (juste valeur ou « fair value ») estimée par les analystes de Morningstar.

Sur la base des données disponibles au 12 mai 2017, les équipes de recherche en Europe couvraient 284 titres dont 21 se traitent sous leur juste valeur (note de 4 ou 5 étoiles). En termes de secteurs, les services de communication, la santé et l’industrie sont les plus représentés avec des titres parfois fortement décotés comme Telefonica (23% de décote), Roche (22%) ou GEA Group (17%).

Le tableau suivant récapitule les principales informations sur les 21 titres extraits de notre base de données.

Source : Morningstar Direct

Focus : Petrofac

Le titre Petrofac est ressorti après une chute du cours de Bourse ces derniers jours provoquées par la révélation d’une enquête pour corruption de la part des autorités britanniques (SFO). L’enquête concerne l’activité de la société Unaoil, recrutée par Petrofac pour des activités de conseil au Kazakhstan entre 2002 et 2009.

Depuis le début de l’année, l’action a chuté de 22% dont 14% au cours des cinq derniers jours. Sur la base du cours de clôture du 12 mai, le titre se traitait avec une décote de 21% par rapport à l’estimation de juste valeur de Morningstar de 890 pence, laquelle demeure pour l’instant inchangée.

Petrofac fournit des services intégrés dans le secteur de l’énergie, en matière d’ingénierie d’usines offshore et onshore destinées à l’extraction, la production, le stockage et le transport d’hydrocarbures. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 7,9 milliards de dollars l’an dernier, et a dégagé un profit opérationnel de 198 millions de dollars.

L’estimation de juste valeur intègre une prévision de croissance des ventes de 1,5% par an entre 2018 et 2020 avec une marge d’exploitation moyenne de 8,7% d’ici 2020.

En tant que fournisseur de services à l’industrie pétrolière, Petrofac est sensible à l’évolution du cours du pétrole qui détermine la rentabilité des projets d’exploration-production des compagnies pétrolières. La chute des cours ces dernières années a fortement pesé sur les budgets d’exploration-production, contraignant l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur à réduire leurs coûts.

Ces efforts ont pesé sur les profits des acteurs comme Petrofac et la perspective d’un redressement des résultats sur le long terme dépendra en partie de la remontée durable des cours du pétrole – celle-ci est toutefois fragile, en raison de l’équilibre précaire entre offre et demande mondiale de pétrole et d’un niveau de stocks encore très élevé.

 

© Morningstar, 2017 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres ou instruments financiers cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

Valeurs citées dans l'article
NomValeurVariation (%)Morningstar Rating
Babcock International Group PLC852,50 GBX-0,53-
Bayer AG111,30 EUR0,27
Centrica PLC202,00 GBX-1,70
GEA Group AG35,28 EUR-0,63
GlaxoSmithKline PLC1 595,50 GBX-1,21
HSBC Holdings PLC737,20 GBX0,29
Imperial Brands PLC3 458,00 GBX-1,12
KBC Group SA/NV66,60 EUR-0,60
Lloyds Banking Group PLC67,89 GBX-0,32
Millicom International Cellular SA DR500,00 SEK-0,10
Novartis AG79,55 CHF-0,93
Petrofac Ltd459,10 GBX-2,73
Prosegur Compania De Seguridad SA5,61 EUR-0,53-
Roche Holding AG Dividend Right Cert.242,60 CHF-0,57
Royal Philips NV32,23 EUR4,00
Sanofi SA81,91 EUR0,48
SFR Group SA30,85 EUR-0,36
Shire PLC4 164,50 GBX0,19
Telefonica SA9,31 EUR0,24
Unilever NV DR49,46 EUR-0,42
Vodafone Group PLC221,50 GBX-1,99
A propos de l'auteur Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.