En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Le marché français attend les urnes

La Bourse de Paris semble figée en raison des incertitudes politiques. Les fonds dédiés ont perdu en moyenne 0,17% au cours du dernier mois.

Valerio Baselli 16.02.2017

Après le vote en faveur du Brexit et la victoire de Donald Trump, les yeux des investisseurs sont rivés sur la France. En effet, la perspective de voir Paris sortir de l’euro – le « Frexit », toujours prôné aujourd’hui par le Front national – n’a rien de rassurant pour les marchés.

Ce n’est pas par hasard si l’écart des taux à dix ans entre la France et l’Allemagne se creuse depuis plusieurs semaines. Le « spread » entre les Bund et les OAT à 10 ans atteint la semaine dernière 80 points de base contre 20 points voilà quelques mois. 

Au-delà des inquiétudes suscitées par le Front National (une étude récente de J.P. Morgan a évalué à 3% la probabilité que Marine Le Pen remporte la présidentielle), ce sont les multiples rebondissements de la campagne, et l’incertitude qu’ils suscitent sur la future politique économique française, qui interrogent les investisseurs. Sans oublier que d’autres pays majeurs de la zone euro – Pays-Bas, Allemagne et peut-être l’Italie aussi – sont eux aussi en année électorale.

Dans ce contexte,l’indice Morningstar France NR a bondi de 0,3 point au cours du mois de janvier, contre 0,5% pour le Morningstar Eurozone NR Index et 1,5% pour le Morningstar Europe NR (données en euros au 14 février).

L’évolution de l’indice Morningstar France NR sur un an
 
Données en euros au 14 février 2017
Source : Morningstar Direct

L’économie française a cru de 1,1% en 2016 (après +1,2% en 2015). La mauvaise performance du secteur agricole a été un déterminant majeur de ce ralentissement. « Toutefois, la dynamique économique reste positive et les perspectives 2017 sont encourageantes », explique Stéphane Colliac, économiste France chez Euler Hermes. « L’année dernière, l’économie française a été affectée par une demande externe plus faible et des aléas exceptionnels. Néanmoins, le dernier trimestre 2016 prouve que la tendance est positive, et laisse même augurer une croissance de 1,4% en 2017. »

La croissance au quatrième trimestre 2016 a atteint ainsi 0,4%, portée par un rebond de la consommation des ménages. L’indicateur de confiance des ménages de l’INSEE s’établissait d’ailleurs à 99 en décembre dernier, soit son plus haut niveau depuis 2007.

« Nous estimons que la croissance française accélérera, à nouveau soutenue par la consommation des ménages. Après une croissance annuelle de +1,8% en 2016, celle-ci devrait croître de 2% en 2017, et contribuera à la croissance du PIB à hauteur de 1,1 point », estime Stéphane Colliac.

Actions France : le « Top 10 » du dernier mois

Selon les données de Morningstar, au cours du dernier mois (données en euros au 13 février), les fonds de placement de la catégorie Actions France Grandes Capitalisations disponibles à la vente dans l’Hexagone ont perdu en moyenne 0,17%. 47 fonds (sur 132) ont été en mesure d’afficher une performance positive.

Le « Top 3 » est formé par le fonds Placeuro Arpege, en tête du classement, lancé en 2001 et dont le portefeuille est surpondéré vers le secteur de la santé. En deuxième place il y a le fonds Actions France M, qui gère 319 millions d’euros. Enfin, pour clore le podium, on trouve l’OPC nourricier du fonds précédent, l’UFF Actions France A, crée en 2015.     

 

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.