En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Corrélation : l’Amérique latine se distingue

Contrairement aux autres zones géographiques, la région est la seule qui voit sa corrélation baisser sur un, trois et cinq ans, à fin décembre 2016.

Valerio Baselli 01.02.2017

La construction d’un portefeuille diversifié est similaire à la préparation d'une recette : un mélange d'ingrédients et d‘expérience dont le succès reste très subjectif. Et tout comme une recette, ce qui est important est d'utiliser différents composants, mais qu’ils soient en mesure de donner un résultat cohérent. Par conséquent, le point de départ dans la construction d’un portefeuille financier est la diversification.

Nous avons déjà vu l'importance de diversifier les investissements par classe d’actifs. Adopter une approche semblable au niveau des zones géographiques peut également aider les investisseurs.

Dans un monde de plus en plus globalisé, il est essentiel d'avoir une idée de la façon dont les divers pays auxquels on est exposé peuvent interagir dans un portefeuille afin d'éviter d’être surexposé à des zones qui peuvent connaître des évolutions similaires. Sans surprise, la répartition par pays ou régions fait partie des informations importantes lors de l'examen d'un portefeuille financier.

Les tableaux qui suivent montre l’évolution de la corrélation entre les principales zones géographiques au cours des cinq dernières années.

En regardant les données ci-dessous, par exemple, on observe une chute de la corrélation entre l'Amérique latine avec presque toutes les autres régions au cours des dernières années. Avec le Royaume-Uni, par exemple, le coefficient est passé de 0,55 à cinq ans à 0,20 au cours de l’année dernière. Et la tendance est la même avec le reste des marchés mondiaux : le rapport de l'indice MSCI EM Latin America et le MSCI World a chuté 0,61 à 0,39 au cours de la même période.

L’explication de cette plus faible corrélation est sans doute liée au fait que les économies d’Amérique du Sud, notamment le Brésil, connaissent un début de reprise économique, aidée par la hausse du cours des matières premières, quand d’autres pays émergents importateurs de matières premières (cas de l’Inde, par exemple) ont souffert.

Lorsque l’on regarde les autres zones géographiques, la tendance générale est exactement inverse. Dans la plupart des cas la corrélation entre l'indice MSCI World et les autres régions a été stable ou a augmenté au cours des cinq dernières années.

Les zones géographiques analysées figurent ci-dessous. Les numéros correspondent à ceux qui apparaissent dans les tableaux.

  1. Msci World
  2. Msci USA
  3. Msci Eurozone
  4. Msci Europe
  5. Msci Emerging Europe
  6. Msci Italy
  7. Msci UK
  8. Msci Germany
  9. Msci Asia ex Japan
  10. Msci Japan
  11. Msci China
  12. Msci Latin America
  13. Msci Emerging Markets
  14. Msci Frontier Markets
  15. Msci India

 

Coefficient de corrélation à 1 an

Coefficient de corrélation à 3 ans

Coefficient de corrélation à 5 ans

Source : Morningstar Direct

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.