En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Taux: une classe d'actifs chère après une année robuste

L’environnement de taux bas est au centre des préoccupations des différents acteurs financiers. Depuis plusieurs années déjà, les craintes d’un effondrement de la « bulle obligataire » se dessinent.

Marina Jelesova 24.01.2017

L’environnement de taux bas est au centre des préoccupations des différents acteurs financiers – investisseurs particuliers comme institutionnels – et, depuis plusieurs années déjà, les craintes d’un effondrement de la « bulle obligataire » se dessinent.

Performance des principaux indices de taux

Source: Morningstar

Pourtant, les performances des indices obligataires sur les 3 dernières années ont été tout à fait honorables malgré des rendements à maturité très faibles.

Bien que l’indice Barclays Euro-Aggregate (indice des obligations de la zone euro notées 'Investment Grade') affichait fin 2013 un rendement à maturité de 1,9% - un niveau historiquement bas signalant déjà une valorisation élevée, il a délivré une performance annualisée de 5% sur 3 ans, grâce à la baisse quasi-continue des taux sur la période (de 1,9% à 0,45% entre décembre 2013 et 2016) – soutenue par des achats massifs d’actifs obligataires par les banques centrales.

Plus d’un tiers du stock obligataire souverain est passé en territoire négatif en 2016 et pourtant les flux nets entrants sur la classe d’actifs ont été largement positifs en 2016.

Ce pari nous semble dangereux car, à moins de revendre avant la maturité à une valorisation encore plus élevée, investir dans un actif à rendement négatif a de grande chance de produire sans grande surprise une performance négative.

Flux annuels sur les classes d'actifs

Source: Morningstgar

Des valorisations qui militent pour une prudence accrue sur les obligations 

Il n’est pas aisé de prévoir les changements de prix à court terme. Mais sur le long terme, le prix des obligations devrait refléter les fondamentaux des économies. Plus spécifiquement, sur les obligations souveraines, cela équivaut à estimer un niveau futur d’inflation, de taux réel et de prime de terme.

Aujourd’hui, les prix des obligations souveraines reflètent des niveaux d’inflation et de taux réel extrêmement bas et toute réévaluation par le marché de la valeur juste de ces paramètres devrait être source de volatilité, avec des performances négatives sur la classe d’actifs.Les récentes discussions autour des pressions inflationnistes croissantes en sont un exemple.

Nos estimations sur les performances à 10 ans sont négatives ou nulles sur l’ensemble des obligations souveraines des pays développés. Au sein des actifs obligataires, seules la dette émergente et dans une moindre mesure le haut rendement offrent encore des rendement attractifs à 10 ans.

Hypothèses de rendement de long terme

Source: Morningstar

La vue de Morningstar sur la classe d'actifs

Nous sommes sous-pondérés sur les obligations et conservons des liquidités en portefeuille.

Bien que les obligations souveraines soient traditionnellement vues comme des vecteurs de diversification au sein d’un portefeuille, nous pensons qu’acheter un actif surévalué n’est pas une utilisation optimale du capital qui nous est confié et augmente le risque de perte en capital.

Nous préférons garder des liquidités qui nous protègent d’un risque de perte en capital, pour les réallouer dès que des opportunités d’investissement émergeront et au fur et à mesure que les rendements obligataires remonteront.

 

©2017 Morningstar. Tous droits réservés. Le nom et le logo de Morningstar sont des marques déposées de Morningstar, Inc. Ce document est une présentation appartenant à Morningstar et Morningstar Investment Consulting France qui en conservent l’entière propriété intellectuelle ainsi que l’exclusivité des droits de reproduction, de traduction et de présentation. La diffusion de l’information contenue dans ce document et la reproduction même partielle et par quelque procédé que ce soit est interdite sans l'autorisation préalable de Morningstar.

Les informations, données, commentaires, analyses et opinions mises à disposition dans ce document comprennent des informations qui appartiennent à Morningstar et à ses fournisseurs de contenu, sont fournis à titre purement informatif et ne constituent en aucun cas une offre ou une sollicitation à investir dans un quelconque produit. Ces informations n'ont aucune valeur contractuelle et ne peuvent être considérées comme exhaustives ou exemptes d'erreurs accidentelles. Morningstar Investment Consulting France décline toute responsabilité concernant le résultat d'investissements réalisés sur la base des informations et opinions présentées dans ce document.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur et les revenus dérivés d’investissements peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Marina Jelesova

Marina Jelesova  est Portfolio Manager & Investment Consultant chez Morningstar Investment Management (MIM) Europe.