En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Revue de l'allocation Morningstar en 2016

Malgré une année volatile, le positionnement prudent et la diversification des portefeuilles ont permis de générer des performances positives.

Marina Jelesova 11.01.2017

 

 

TRANSCRIPT

Malgré un début très agité, l’année s’achève sur des performances honorables sur les marchés comme sur nos profils ! Nos profils les plus agressifs ont réalisé de meilleures performances que les indices actions européens avec une volatilité plus faible.

Dans un environnement complexe, marqué par des événements politiques comme le Brexit ou les élections américaines, nous avons résisté à la panique ambiante, conservant une vue de long terme et une analyse centrée sur les fondamentaux.

Nous avions positionné nos profils de manière relativement prudente et très diversifiée au début de l’année. Cela a permis à nos profils de rester investis pendant toute la période et de bénéficier ainsi des rebonds qui ont suivi les phases de baisse passagères.

Les actions émergentes figuraient parmi nos plus fortes convictions tout au long de l’année et cela a bénéficié à la performance des profils puisque l’indice d’actions émergentes a progressé de plus de 14% cette année. Nous étions également favorables aux actions japonaises, qui représentent environ 11% de l’allocations actions et qui ont également bien performé.

Nous avons une vue à long terme plutôt prudente sur les marchés américains du fait de leurs valorisations très élevées. Nous avions tout de même conservé environ 20% de notre exposition actions sur les Etats-Unis pour des raisons de diversification. Cela a été bénéfique sur la période puisque les actions américaines ont également progressé de 14,5% sur l’année. Au sein de la poche obligataire, le meilleur contributeur a été l’allocation aux obligations à « haut rendement », introduites en début d’année.

Nous étions sous-pondéré sur les obligations souveraines européennes vu le niveau extrêmement bas des taux. Cela a été globalement neutre pour les profils puisque leur performance ont été en ligne avec celle du fonds en euros, sur lequel les profils sont restés exposés. En revanche, les performances du marché actions européen ont été décevantes en comparaison avec les marchés globaux.

Si les secteurs de l’énergie, des matières premières et de l’industrie ont été fortement revalorisés, d’autres secteurs comme les bancaires, la consommation et la santé ont connu une année plus mitigée. Les performances des fonds ont également été disparates. La gestion active n’a pas souffert qu’en Europe puisque sur les actions américaines, émergentes et japonaises, ainsi que sur la dette émergente, les stratégies actives ont également eu du mal à appréhender les rotations sectorielles et géographiques.

En 2017, tout comme en 2016, il demeure pour nous primordial d’éviter d’être pris à revers par les changements de tendances. Morningstar continue d’adopter une vision à long terme et une analyse fondée sur les fondamentaux des classes d’actifs. Nous privilégions les actifs décotés, tout en maintenant un degré élevé de diversification au sein de nos portefeuilles. Nous gardons aussi un volant de liquidités que nous allons redéployer à mesure que nous voyons des opportunités sur les marchés.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Marina Jelesova

Marina Jelesova  est Portfolio Manager & Investment Consultant chez Morningstar Investment Management (MIM) Europe.