En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Les investisseurs européens utilisent mal les fonds

Le mauvais « timing » des entrées et sorties de capitaux a érodé la performance pour les investisseurs européens.

34. C’est le nombre de points de base perdus chaque année au cours des cinq dernières années par les investisseurs européens, en raison de leur incapacité à entrer et sortir des fonds ouverts au bon moment.

Ce pourcentage représente l’écart, mesuré par Morningstar, entre « l’investor return », ou le rendement ajusté des entrées et sorties de capitaux dans un fonds, et le « total return », ou la variation de la valeur liquidative d’un fonds.

Pourquoi un tel écart ? Tout simplement parce qu’il a été montré que les investisseurs ont toujours un temps de retard sur la performance d’un fonds et qu’ils se laissent trop influencés par les variations des marchés à court terme : ils achètent un fonds lorsque celui-ci a bien performé et le vendent lorsqu’il sous-performe.

Tenir compte des entrées et sorties dans un fonds offre une meilleure idée de ce que le fonds a réellement rapporté à un investisseur.

En soi, 34 points de base peuvent sembler assez peu. Mais si l’on rapporte ce pourcentage aux frais moyens d’un fonds en Europe (1% en moyenne en Europe selon les données de Morningstar).

L’étude de Morningstar, également conduite aux Etats-Unis depuis plusieurs années, montre que l’écart est le plus important pour les fonds et les catégories les plus volatils.

Pour les fonds actions, l’écart atteint 39 points de base. Et de manière générale, les fonds les plus chers dans des catégories comme les actions ou la gestion alternative, affichent le plus gros écart.

Les fonds distribués par des sociétés de gestion notées positivement par Morningstar font preuve d’un écart moins important, donc plus favorable aux investisseurs.

« L’étude aide à identifier sur quels types d’investissements les investisseurs européens doivent faire le plus attention, afin d’éviter de perdre des points de pourcentage de performance en essayant de prévoir les retournements de marché », observe Mattias Mottola, analyste senior chez Morningstar et auteur de l’étude.

Pour aller plus loin

Morningstar a publié la première étude sur « l’Investor Return » des fonds européens, intiluée « Mind the Gap 2016 ». Vous pouvez la télécharger sur notre site institutionnel à l’adresse suivante.

 

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Matias Möttölä, CFA

Matias Möttölä, CFA  est analyste et rédacteur de Morningstar.fi.