Bienvenue sur le nouveau site morningstar.fr! Apprenez-en davantage sur les changements et les nouvelles fonctionnalités qui vous conduiront à votre réussite financière. X

Collecte : les investisseurs fuient les actions post-Brexit

Le Brexit a porté un coup dur aux actions, mais d'autres classes d'actifs ont été affectées.

Ali Masarwah 25.07.2016

Les investisseurs sont passés en mode « risk off » pendant les derniers jours de juin après le referendum sur le « Brexit », conduisant à une vague de décollecte sur la plupart des catégories Morningstar considérées comme risquées.

Les catégories les plus durement touchées ont été les actions, qui ont perdu 21,3 milliards d’euros au cours du mois de juin, un niveau pas vu depuis la crise de la dette en zone euro en 2011.

Si les gérants actions ont subi le plus gros de la décollecte, les fonds indiciels n’ont pas échappé aux sorties de capitaux avec une décollecte de 760 millions d’euros (les ETF ont en revanche collecté 1,2 milliard sur la période).

Les fonds obligataires, monétaires et exposés aux métaux précieux, qui sont considérées comme des valeurs refuge en phase de stress, n’ont pas bénéficié du mouvement « risk off » autant qu’escompté.

Les fonds obligataires ont collecté 4 miliards d’euros, et les fonds vers l’alternatif ont atteint 1,6 milliard d’euros, un niveau somme toute modeste par rapport aux mois précédents. Les ventes de fonds exposés aux matières premières ont été quasi nulles, tout comme, étonnamment, les fonds d’allocation.

Les fonds monétaires ont reçu 7,1 milliards d’euros, avec les fonds domiciliés sur des plates-formes transfrontalières et britanniques bénéficiant de flux entrants tandis que les produits domiciliés en France ont connu des sorties importantes.

Au total, les fonds d’investissement ont connu 15,4 milliards d’euros de sorties, amenant la collecte depuis le début de l’année en territoire négatif.

 

Catégories Morningstar

L’analyse des flux par catégories montre que les inquiétudes de mai se sont transformées en quasi-panique, les investisseurs vendant les actifs risqués de manière indiscriminée. La catégorie des grandes capitalisations mixtes européennes ayant souffert le plus avec une décollecte de 2,8 milliards d’euros, niveau le plus élevé depuis septembre 2011. Invesco, BlackRock, JPMorgan ont le plus souffert.

Les catégories telles que les grandes capitalisations Europe hors Royaume-Uni, les grandes capitalisations mixte américaines, les grandes capitalisations japonaises, celles de la zone euro et les fonds de rendement au Royaume-Uni ont été parmi les plus malaimées du mois de juin. Ces mouvements ne sont pas nouveaux, mais l’ampleur elle l’est.

 

Comment les fonds britanniques se sont-ils comportés ?

L’analyse des flux sur les fonds britanniques, la livre sterling et les fonds d’allocation ne montre pas de mouvement aussi spectaculaire. Six et des sept catégories ont subi des rédemptions (les grandes capitalisations britanniques ont elles connu une légère collecte), la contraction des actifs hors effets de marché (croissance organique) a été modérée sur la partie actions.

Les fonds de valeurs moyennes ont perdu le plus (-1,36%), ce qui constitue une réaction plutôt mitigée de la part des investisseurs au vu des événements.

Les obligations en livre sterling et les fonds d’allocation ont connu un mois plus tumultueux. Les fonds high yield couverts en livres ont décru de 7,85%, suivis par les fonds d’obligations privées couverts en livres (-3,99%) et les fonds diversifiés à court terme en livres (-2,12%).

 

L’intégralité de l’étude et l’analyse détaillée des catégories Morningstar est disponible sur notre site Internet.

 

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  est le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar