Le marché européen des ETF regagne en vigueur

Le troisième trimestre a vu une collecte de 17,7 milliards d’euros et une nette préférence pour les actions des pays développés.

Jose Garcia-Zarate 23.10.2015

Le marché européen des ETF a enregistré une collecte nette de 17,7 milliards d’euros au cours du troisième trimestre 2015. Sur une base historique, il s’agit du deuxième meilleur trimestre, après le record de 31 milliards d’euros enregistré au cours du premier trimestre de cette année.

Cela est un résultat pour le moins encourageant d’autant que le trimestre a été marqué par un net regain de volatilité sur les marchés financiers.

Les investisseurs semblent avoir été rassurés par les propos accommodants de la Fed. La BCE est également en mode accommodant, même si les statistiques publiées récemment en zone euro semblent toujours indiquer une poursuite de la reprise et une certaine résistance aux difficultés des marchés émergents.

Par classes d’actifs, la préférence des investisseurs est allée aux actions, avec 12,6 milliards d’euros de collecte sur la période après 0,9 milliard au cours du trimestre précédent. Les obligations ont également profité d’une collecte positive à 4,4 milliards d’euros après 1,6 milliard d’euros au deuxième trimestre. La chute des prix des matières premières a continué de peser sur les ETC de matières premières, qui ont connu une décollecte de 0,9 milliard d’euros sur la période.

Source: Morningstar Direct.

Au sein des actions, les marchés développés sont largement préférés aux marchés émergents, qui subissent une décollecte importante. Les trois premiers marchés auxquels les investisseurs ont cherché à s’exposer au cours du trimestre sont les actions de grande capitalisation en zone euro (4,5 milliards d’euros de collecte), aux Etats-Unis (2,6 milliards) et en Europe, c’est-à-dire zone euro, Royaume-Uni et pays nordiques et Suisse (2,6 milliards).

Les indices « blue chip » sont largement privilégiés, tels que l’Euro Stoxx 50, le S&P 500 ou le MSCI Europe. Certains paris géographiques profitent à des indices domestiques (DAX, FTSE100).

Les actions japonaises ont également pâti d’une certaine fatigue à l’égard du pays, où les réformes semblent tarder à produire des résultats que ce soit en termes de croissance économique ou d’inflation. La catégorie a subi une décollecte sur le trimestre.

Au total, l’année 2015 reste une excellente année pour l’industrie des ETF en Europe. Depuis le début de l’année, l’argent frais investi dans ce type d’instruments financiers atteint 52,8 milliards d’euros, soit 1,8 milliard au-dessus des 51 milliards d’euros collectés en 2008.

Cette dynamique positive des capitaux a été en partie contrebalancée par des pertes en capital. La performance des marchés financiers au cours des deux trimestres écoulés, en particulier les marchés actions, n’a pas été très enthousiasmante.

Les actifs sous gestion atteignent 430 milliards d’euros à fin septembre, en baisse de 31 milliards d’euros par rapport au point haut de 461 milliards d’euros atteint en mai.

Source: Morningstar Direct.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Jose Garcia-Zarate  is an ETF analyst with Morningstar UK.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar