En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Baissez vos frais, boostez vos résultats

Un vieux « truc » qui a toujours son utilité, selon Russell Kinnel de Morningstar.

Russel Kinnel 04.06.2014

J'ai déjà écrit sur la façon dont les points d'inflexion sur les marchés sont les moments où le rendement passé est le moins utile. Utiliser des rendements totaux, ou une mesure de rendement total ajusté du risque, pour conduire votre sélection de fonds donnera d’assez bon résultats lorsque les marchés continuent à aller dans le même sens pendant une longue période.

Mais quand vous avez un grand changement sur le marché, les choses peuvent devenir risquées.

A la recherche de quelque chose d'un peu plus fiable, je regardais le pouvoir prédictif des ratios de frais pour voir comment ils s'en tirent à des points d'inflexion même si la performance passée a été moins utile. J'ai regroupé des fonds par catégorie d'actif et Ratio des frais de juin 2008, juin 2009 et juin 2010.

Source: Morningstar.

Le taux de réussite

Le taux de réussite vous indique quel pourcentage des fonds ont survécu et ont surperformé au cours de la période qui a suivi. Il est important de tenir compte des fonds qui sont liquidés parce que les fonds à frais élevé sont plus susceptibles d'être éliminés que les fonds à faible coût.

Si vous ne tenez pas compte de ces fonds éliminés, votre analyse subit un biais statistique (le biais du survivant). Le taux de réussite a donc l’avantage de ne pas souffrir de tels biais. Il est également important d'utiliser les données disponibles au moment de tester vos résultats. Prendre un point de données publié en 2014 et regarder en arrière les rendements produits n’amène pas vraiment à obtenir des informations utiles.

Source: Morningstar.

Ratio des frais

Le ratio des frais est une mesure presque complète, qui résume en un chiffre le pourcentage des actifs détenus qui sont payés sous formes de frais. Il comprend la rémunération des gérants, analystes, des traders, des agents de transfert, des responsables de la conformité, du service à la clientèle, des avocats, administrateurs, fournisseurs de technologie, des ressources de recherche, et des imprimantes, ainsi que les profits de la société de gestion, le courtage, et peut-être le courtier le conseiller financier.

Les dépenses sont déduites en petites quantités chaque jour ouvrable, et la valeur de l'actif net du fonds est donc ajustée en conséquence pour tenir compte de ces frais.

Ratio des frais en 2008

Le ratio des frais aurait pu vous servir d’alerte en 2008, mais également en 2009 et en 2010. Regardons dans le détail.

En 2008, le quintile le moins cher des fonds actions aux Etats-Unis a produit un taux de 56 % de réussite contre 34 % pour le quintile le plus cher. Cela signifie que vos chances de succès dans un fonds peu cher étaient deux fois plus grandes que dans un fonds chèrement vendu.

Pour les actions étrangères, ce taux était de 60 % contre 28%. Pour les fonds équilibrés, il était de 65 % contre 29%. Pour les obligations taxables, il était de 65 % contre 32%, et il était de 67 % contre 15% pour les obligations municipales. Ainsi, au sein de chaque classe d'actifs le ratio de frais a démontré un pouvoir prédictif fort.

Ratio des frais en 2009 et 2010

La tendance s'est poursuivie en 2009 et 2010. Les dépenses étaient un prédicteur puissant sur différentes classes d'actifs et différentes périodes de temps, même si les marchés entraient de façon spectaculaire dans une phase de rallye. Le meilleur quintile avait un taux de réussite de 59% alors qu'il était de 25 % pour les fonds les plus chers.

Que faire si c'est juste un problème de part ?

Si vous incluez toutes les parts dans un test, vous aurez les parts du même fonds, donc vous vous attendrez naturellement à ce que les parts institutionnelles d’un fonds battent les parts de catégorie A. Mais que faire si vous n’utilisez qu’un seul type de part par fonds ? Cela peut-il diminuer le pouvoir prédictif des taux de frais ?

La réponse est oui, même si l’indicateur est encore assez efficace. Dans chaque test, nous avons encore vu le meilleur quintile battre le plus dispendieux.

Pourquoi les ratios de frais offrent-ils des résultats aussi consistants ?

Les frais comptent dans les marchés haussiers et dans les marchés baissiers. Sur les segments de croissance et value, les frais ont encore de l'importance. Ainsi, une mesure de performance peut accidentellement capturer beaucoup de bruit dans les marchés lorsque certains pans de la cote ont la faveur ou n’intéressent plus les investisseurs.

Mais les dépenses sont tellement fiables qu'il est logique d'en faire un filtre initial dans votre processus de recherche de fonds. Rappelons ce titre du livre de John Bogle : « Vous obtenez ce que vous ne payez pas pour ».

Le fondateur de Vanguard Jack Bogle a souligné que les marchés n'ont pas à être efficaces pour de faibles coûts de fonctionnement. Nous savons que les fonds communs de placement dans leur ensemble auront à peu près le rendement du marché moins les frais de transaction. Ceux qui perçoivent moins de frais sont naturellement plus susceptibles de surperformer que ceux avec des coûts élevés.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Russel Kinnel  Russel Kinnel is Morningstar's director of mutual fund research. He is also the editor of Morningstar FundInvestor, a monthly newsletter dedicated to helping investors pick great mutual funds, build winning portfolios, and monitor their funds for greater gains. (Click here for a free issue). Mr. Kinnel would like to hear from readers, but no financial-planning questions, please. Follow Russel on Twitter: @russkinnel.