La collecte de long terme s’amplifie en février

Le rebond des marchés a attiré d'importants flux vers les gérants de long terme en février, selon Morningstar.

Ali Masarwah 07.04.2014

Le rebond des marchés actions après une période de volatilité fin janvier et la nervosité des investisseurs obligataires à l’égard du « tapering » de la Fed n’ont guère pesé sur la collecte des fonds investis sur le long terme, qui atteint 34,5 milliards d’euros sur le mois de février.

Toutes les catégories ont enregistré des flux positifs sur le mois, y compris les fonds monétaires. Les trois grandes classes d’actifs – actions, obligations, allocation – ont bénéficié d’une collecte significative, mais les investisseurs se sont également beaucoup intéressés aux obligations convertibles et aux stratégies alternatives, cette dernière catégorie enregistrant une collecte record depuis que des données valables sont recueillies par Morningstar.

La catégorie ayant le plus collecté en février est la catégorie « Other Bonds », qui comprend un ensemble de fonds à échéance, de produits structurés et de parts couvertes en devises dans certaines catégories spécifiques.

Les fonds investis en actions de grandes capitalisations boursières ont également attiré des flux, tout comme les fonds d’allocation prudente en euros.

La forte demande pour les fonds investis en obligations d’entreprises est plus récente, car jusqu’ici les investisseurs privilégiaient plutôt les obligations à haut rendement du fait de la compression des spreads qui rendait la catégorie « haut rendement » plus intéressante que la catégorie « investissement » aux yeux d’investisseurs à la recherche de rendement.

Les stratégies alternatives de type « long/short » ont également gagné du terrain, avec des croissances organiques d’actifs gérés comprises entre 25% (stratégies US) à 8,5% (Royaume-Uni). Les fonds investis dans les métaux précieux ont enregistré une croissance de 16,4%. Ce rebond s’inscrit dans la foulée de la hausse des cours des sociétés minières et aurifères, traduisant la quête de performance de la part des investisseurs.

Les catégories qui ont le plus souffert ont été les fonds garantis, ainsi que les fonds investis sur les marchés émergents. En termes de zones géographiques, la Malaisie et le Brésil ont connu les plus fortes baisses d’actifs sous gestion durant le mois.

Au niveau des sociétés de gestion, plusieurs gros fonds ont subi d’importants mouvements de décollecte – cela a été le cas du fonds Templeton Global Bond (noté « Silver ») qui a décollecté à hauteur de 1,24 milliard d’euros en février, ou de Carmignac Patrimoine (noté « Silver ») qui a perdu 730 millions d’euros d’encours du fait de performances décevantes. Le fonds PIMCO Total Return Bond (noté « Gold ») a également subi une décollecte à hauteur de 580 millions d’euros.

Du côté des gagnants,  M&G Optimal Income (noté « Silver ») a connu le plus gros succès avec une collecte nette de 966 millions d’euros – une performance impressionnante pour un fonds qui totalise 22 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  est le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar