Bienvenue sur le nouveau site morningstar.fr! Apprenez-en davantage sur les changements et les nouvelles fonctionnalités qui vous conduiront à votre réussite financière. X

Total : le cash au détriment de la croissance ?

La présentation stratégique aux investisseurs a mis en avant une volonté de mieux gérer le capital du groupe pétrolier.

Jocelyn Jovène 25.09.2013

Après avoir focalisé son attention sur la croissance de sa production d’hydrocarbures, Total  a décidé de s’occuper de ses actionnaires. Lors d’une réunion avec les investisseurs pour présenter sa stratégie lundi 23 septembre, le groupe pétrolier a fait une série d’annonces sur ses objectifs de production, ses plans d’investissement et sur la gestion du capital.

Mais certains analystes se demandent si Total pourra tenir l'ensemble de ces objectifs. La Bourse, de son côté, semblait plutôt y croire mardi.

Le pétrolier  affiche des objectifs ambitieux de production d’hydrocarbures (équivalent de 2,6 millions de barils/jour en 2015 puis 3 millions de barils/jour en 2017 contre 2,3 millions en 2012).

Mais ce qui a surtout fait réagir le marché, ce sont les commentaires sur l’amélioration des flux de trésorerie disponible (« free cash-flow »). Le deuxième groupe pétrolier européen a annoncé prévoir un bond de son free cash-flow de 7 milliards de dollars en 2012 à 15 milliards avant dividende en 2017, en grande partie grâce à une réduction sensible de son enveloppe d’investissement (de 28 milliards de dollars en 2013 à 24-25 milliards de dollars par an à partir de 2015).

La Bourse a salué la nouvelle puisque mardi, l’action gagnait 2,6% dans un marché en hausse de 0,6%. Au sein de la communauté des analystes financiers, l’accueil a été plus divers.

Les plus sceptiques – Goldman Sachs et Bank of America Merrill Lynch, tous deux à la vente sur le titre – jugent ambitieux les objectifs de production. Ils considèrent que de nombreux risques existent – baisse du rendement des puits, impact des accords de partage ou pertes de licences d’exploitation – et que Total ne sera en mesure de tenir ses objectifs de free cash-flow après dividende qu’avec un cours du baril de brut à 124 dollars en 2016 (contre  108 dollars actuellement).

Les plus optimistes – Exane BNP Paribas, Nomura ou Société Générale – jugent à l’inverse que les objectifs du groupe sont crédibles, les grands projets d’exploration (Kashagan, Jubail ou Laggan-Tormore, Ekofist South) progressent bien. Ils estiment enfin que la valorisation de Total reste 5% inférieur à ses comparables boursiers.

Pour l’heure, l’estimation de la juste valeur du titre par Morningstar est de 42 euros, ce qui vaut au titre une note 3 étoiles.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Total SA46,65 EUR0,15

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar